Arnaud Montebourg pour la consolidation du marché des télécoms

jeudi 10 avril 2014 09h48
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Le gouvernement va continuer à oeuvrer pour une consolidation du marché des télécoms français après le choix de Vivendi de céder sa filiale SFR à Numericable, qui maintient à quatre le nombre d'opérateurs mobiles, a déclaré mercredi Arnaud Montebourg.

Entendu par la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, le ministre de l'Economie, qui avait publiquement pris partie pour Bouygues, l'autre prétendant au rachat de SFR, a défendu l'implication du gouvernement dans ce dossier.

Sans cette intervention, "on n'aurait parlé que de gros sous", a estimé devant les députés le ministre, selon lequel le gouvernement a permis que l'emploi, les investissements et le patriotisme économique soient au coeur des discussions.

Vivendi a annoncé samedi avoir retenu l'offre du câblo-opérateur Numericable pour la vente de sa filiale télécoms SFR en dépit des efforts du groupe de BTP Bouygues, qui avait notamment reçu l'appui du bras armé financier de l'Etat, la Caisse des dépôts et consignations (CDC).

Le rapprochement SFR-Numericable devrait donner naissance à un numéro deux puissant dans le mobile et dans le fixe derrière l'opérateur historique Orange mais il fragilise Bouygues Telecom, qui a cédé des parts de marché depuis l'arrivée de Free (Iliad) dans le mobile en 2012.

Ce mariage "va conduire à une redistribution, certainement, des cartes dans le secteur", a estimé Arnaud Montebourg, soulignant qu'il fallait s'interroger sur les perspectives pour les deux autres opérateurs plus petits, Bouygues et Free.

"Il y en a deux petits qui subsistent dont on peut se demander quel sera, pour l'un et pour l'autre, leur avenir s'ils ne fusionnent pas, ce qui ne semble pas pour l'instant d'actualité", a dit le ministre, qui a rencontré mardi l'actionnaire majoritaire de Numericable, Patrick Drahi, ainsi que le PDG de Bouygues, Martin Bouygues.

  Suite...

 
Le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg a déclaré que le gouvernement allait continuer à oeuvrer pour une consolidation du marché des télécoms français après le choix de Vivendi de céder sa filiale SFR à Numericable, qui maintient à quatre le nombre d'opérateurs mobiles. Arnaud Montebourg avait publiquement pris partie pour Bouygues. /Photo prise le 9 avril 2014/REUTERS/Benoît Tessier