HP paiera 108 millions de dollars pour des cas de corruption

mercredi 9 avril 2014 21h27
 

SAN FRANCISCO/WASHINGTON (Reuters) - Hewlett-Packard devra payer 108 millions de dollars (78 millions d'euros) et l'une de ses filiales plaidera coupable de corruption dans un dossier lié à un contrat avec une administration russe, a annoncé mercredi le ministère de la Justice américain.

L'affaire concerne aussi des filiales du groupe informatique en Pologne et au Mexique.

La Securities and Exchange Commission (SEC), l'autorité des marchés financiers américains, a conclu un accord avec HP au sujet d'allégations selon lesquelles certaines de ses filiales ont versé des commissions illégales à des fonctionnaires dans le but d'obtenir des contrats publics, en violation du "Foreign Corrupt Practices Act".

La filiale russe de HP a payé plus de deux millions de dollars de commissions occultes pour obtenir un contrat des autorités fédérales russes, a précisé la SEC.

En Pologne, une filiale du groupe a offert des cadeaux et distribué des pots de vin d'un montant total de plus de 600.000 dollars pour remporter un contrat avec la police nationale, ajoute-t-elle.

Au Mexique, une filiale de Hewlett-Packard a versé plus d'un million de dollars de commission pour décrocher un contrat de fourniture de logiciels à la compagnie pétrolière nationale, poursuit le gendarme de Wall Street.

Par ailleurs, la justice polonaise a déclaré mercredi qu'un cadre local de HP avait déboursé plus de 500.000 dollars de pots de vin pour remporter des contrats de fourniture de matériel à la police nationale.

"Les malversations décrites dans l'accord de règlement sont limitées à un petit nombre de personnes qui ne sont plus salariées de l'entreprise" a déclaré John Schultz, vice-président exécutif et directeur juridique de HP dans un communiqué.

"HP a pleinement coopéré à la fois avec le ministère de la Justice et la Securities and Exchange Commission dans l'enquête sur ces dossiers", a-t-il ajouté.

(Edwin Chan et Aruna Viswanatha, Marc Angrand pour le service français)

 
Hewlett-Packard devra payer 108 millions de dollars (78 millions d'euros) et l'une de ses filiales plaidera coupable de corruption dans un dossier lié à un contrat avec une administration russe. L'affaire concerne aussi des filiales du groupe informatique en Pologne et au Mexique. /Photo d'archives/REUTERS/Stephen Lam