Vivendi et Numericable espèrent aboutir fin 2014

lundi 7 avril 2014 16h40
 

par Gwénaëlle Barzic et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Vivendi et Numericable espèrent boucler la cession de l'opérateur SFR d'ici la fin de l'année dans le cadre d'une opération à 17 milliards d'euros vue comme une bonne affaire pour le géant des télécoms et du divertissement.

Le conglomérat a annoncé samedi qu'il retenait l'offre de câblo-opérateur soutenu par son actionnaire majoritaire Patrick Drahi, mettant fin à un feuilleton qui a tenu en haleine le monde des télécoms depuis plus d'un mois.

"C'est le choix logique qui l'a emporté", a estimé Patrick Drahi lors d'une conférence de presse organisée au même endroit que le premier point presse qui avait suivi l'entrée en négociations exclusives avec Vivendi.

Dans les jours qui suivaient, Bouygues surenchérissait, déclenchant un bras de fer qui a finalement tourné à l'avantage du câblo-opérateur.

"Ce qui nous a fait gagner, je crois, c'est la préparation", a-t-il dit, en se livrant à une métaphore footballistique. "Si vous allez à la finale de Coupe du monde en sélectionnant l'équipe deux semaines avant le coup d'envoi c'est difficile de gagner. Moi, mon équipe ça fait sept ans qu'elle tourne sur ce projet."

L'entrepreneur milliardaire a indiqué qu'il rencontrerait mardi le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg qui avait affiché publiquement son soutien à l'offre concurrente de Bouygues. Le ministre a prévenu dès samedi qu'il se montrerait vigilant sur les conséquences de l'opération.

Numericable a dit tabler sur une clôture de l'opération au quatrième trimestre de 2014, estimant que son examen devant les autorités de concurrence ne devrait pas poser de problème particulier, ce qui a été d'ailleurs été l'un de ses principaux points forts pour convaincre le conseil de Vivendi.

Lors d'une réunion téléphonique avec des analystes, le directeur financier de Vivendi Hervé Philippe a lui évoqué une échéance à fin 2014, voire début 2015 si l'examen prend plus de temps que prévu, ce qui devrait permettre au conglomérat "de franchir une étape majeure dans son recentrage sur les médias et les contenus".   Suite...

 
Patrick Drahi, le président d'Altice dont la filiale Numericable espère boucler le rachat de la filiale télécoms de Vivendi SFR au quatrième trimestre de cette année. Son offre a été retenue samedi par le conseil de surveillance du conglomérat. Numericable prévoit d'engager mardi les consultations avec les organisations représentatives du personnel. /Photo prise le 7 avril 2014/REUTERS/Philippe Wojazer