Le marché s'interroge sur la valeur réelle de SFR

vendredi 21 mars 2014 17h52
 

par Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS (Reuters) - La nouvelle offre de Bouygues lancée jeudi soir sur SFR malgré les négociations exclusives entamées entre Vivendi, la maison mère de l'opérateur, et Numericable suscite des interrogations parmi les analystes au sujet de la valeur réelle de l'opérateur.

Bouygues a relevé de 1,85 milliard d'euros la partie en numéraire de son offre pour SFR, à 13,15 milliards d'euros, soit 1,4 milliard de plus que l'offre de Numericable.

Vivendi verrait également sa participation dans un futur ensemble Bouygues Telecom-SFR réduite à 21,5% contre 43% précédemment, conséquence de l'implication de trois partenaires, la Caisse des dépôts et consignations (CDC), JCDecaux Holding, qui contrôle le groupe JCDecaux, et la famille Pinault qui entretient des liens d'amitié avec le PDG de Bouygues Martin Bouygues.

Une fois prise en compte toutes les synergies, Bouygues estime lui-même que sa nouvelle offre valorise SFR à hauteur de 17,4 milliards d'euros, contre 19 milliards d'euros pour la première proposition.

"Plus de cash mais une valorisation plus faible", constate Jefferies dans une note.

"C'EST LA COMPOSANTE EN CASH QUI VA SÉDUIRE VIVENDI"

Contacté par Reuters, Bouygues a expliqué cette situation en précisant valoriser SFR avant synergies autour de 15 milliards d'euros auxquels s'ajoutent la quote-part de 21,5% - contre 43% avant - de Vivendi sur 10 milliards d'euros de synergies.   Suite...

 
La nouvelle offre de Bouygues lancée jeudi soir sur SFR malgré les négociations exclusives entamées entre Vivendi, la maison mère de l'opérateur, et Numericable suscite des interrogations parmi les analystes au sujet de la valeur réelle de l'opérateur. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau