Le chinois Alibaba choisit New York pour son entrée en Bourse

dimanche 16 mars 2014 16h07
 

par Elzio Barreto et Denny Thomas

HONG KONG (Reuters) - Le géant chinois du commerce électronique Alibaba Group Holding a choisi New York comme place de cotation pour son introduction en Bourse et discute avec six banques en vue de l'opération, qui pourrait dépasser le record de 16 milliards de dollars établi par Facebook pour une entreprise internet.

La société met un terme à des mois de spéculations sur le lieu de sa cotation et porte ainsi un rude coup à Hong Kong, qui était initialement la place qui semblait avoir ses faveurs.

Des sources ont dit à Reuters qu'Alibaba avait entamé des pourparlers avec Citigroup, Credit suisse, Deutsche Bank, Goldman Sachs, JPMorgan et Morgan Stanley pour mener à bien la transaction.

Alibaba s'est refusé à tout commentaire sur l'identité des banques travaillant sur l'opération. Et les banques citées par les sources ont soit refusé de réagir soit refusé de répondre aux sollicitations de Reuters.

D'après des analystes, Alibaba, basée à Hangzhou en Chine, pourrait valoir au moins 140 milliards de dollars (100,6 milliards d'euros), le produit de l'introduction en Bourse étant ainsi susceptible d'excéder les 15 milliards.

Les six intermédiaires sélectionnés se partageraient, sur base d'une commission de 1,75%, un total de quelque 260 millions de dollars, somme qui leur permettrait de faire un bond en avant dans le très suivi classement des banques d'affaires.

"Ce sera une très grosse opération, beaucoup plus importante que ce les intervenants attendaient", a dit une personne proche de la transaction, ajoutant que cette dernière serait lancée "très vite".

Reuters avait rapporté samedi qu'Alibaba allait lancer son introduction en Bourse aux Etats-Unis au cours du troisième trimestre, avec un dépôt de dossier relatif à l'opération dès le mois d'avril.   Suite...

 
Le géant chinois du commerce électronique Alibaba Group Holding a choisi New York comme place de cotation pour son introduction en Bourse et discute avec six banques en vue de l'opération, qui pourrait dépasser le record de 16 milliards de dollars établi par Facebook pour une entreprise internet. /Photo d'archvies/REUTERS/Steven Shi