Le projet Numericable pour SFR prévoit 13,5 milliards de dette

vendredi 14 mars 2014 19h15
 

LONDRES (Reuters) - Numericable s'est assuré de pouvoir disposer d'environ 13,5 milliards d'euros de dette pour financer le rachat de l'opérateur SFR à Vivendi, a-t-on appris vendredi des sources bancaires.

Bank of America Merrill Lynch, BNP Paribas, Crédit Agricole, Credit Suisse, Deutsche Bank, Goldman Sachs, JPMorgan et Morgan Stanley participent à ce financement, qui comprend à la fois des prêts et des obligations en euros et en dollars.

Vivendi a annoncé vendredi que son conseil de surveillance avait décidé d'entrer en négociations exclusives avec Numericable pour lui céder sa filiale télécoms SFR pour 11,75 milliards d'euros et 32% de la nouvelle entité.

Le financement comprend l'équivalent de 5,25 milliards d'euros de prêts, dont trois milliards d'euros seront libellés en dollars.

Il inclut en outre 5,3 milliards d'euros de dette sécurisée senior, libellée à la fois en euros et en dollars.

Altice, maison mère du câblo-opérateur Numericable, s'endettera de son côté à hauteur de trois milliards d'euros.

Numericable n'était pas disponible dans l'immédiat pour commenter l'information.

(Claire Ruckin, Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Angrand)

 
Numericable s'est assuré de pouvoir disposer d'environ 13,5 milliards d'euros de dette pour financer le rachat de l'opérateur SFR à Vivendi, a-t-on appris vendredi des sources bancaires.  /Photo prise le 7 mars 2014/REUTERS/Charles Platiau