Altice s'engage formellement sur l'emploi chez SFR

mardi 11 mars 2014 16h21
 

PARIS (Reuters) - Altice, candidat au rachat de SFR, a fait savoir mardi qu'il s'engageait formellement sur le maintien des emplois et sur la poursuite des investissements de l'opérateur mobile, répondant ainsi à un souhait formulé par la ministre de l'Economie numérique Fleur Pellerin.

Altice, maison mère du câblo-opérateur Numericable, fait figure de challenger dans la bataille pour SFR après que le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a marqué dimanche son soutien au projet concurrent présenté par Bouygues.

Dans un communiqué, Altice rappelle que lors d'une interview au Figaro le 5 mars il s'est déjà engagé à ne pas licencier chez SFR et à investir massivement dans la fibre optique s'il met la main sur l'opérateur que Vivendi a mis en vente.

"Suite à la demande d'engagement plus formel exprimée hier par Madame Fleur Pellerin, le groupe Altice confirme volontiers qu'il est tout à fait prêt à inscrire ses engagements en matière d'emplois et d'investissements dans les licences d'opérateur détenues par SFR", ajoute-t-il.

La ministre a souhaité lundi que les candidats au rachat de SFR puissent intégrer dans les licences leurs engagements en matière d'emploi.

Altice a par ailleurs fait savoir mardi matin que son offre de rachat de SFR en vue du rapprochement de l'opérateur avec Numericable, entièrement financée en numéraire et en actions, restait valable jusqu'à vendredi.

"Conformément à cette offre, le rapprochement donnerait lieu au paiement à Vivendi de 10,9 milliards d'euros en numéraire, assorti de 32% du capital du nouvel ensemble Numericable-SFR", écrit Altice dans un communiqué.

Bouygues propose de son côté à Vivendi 10,5 milliards d'euros en numéraire et une participation de 46% dans l'ensemble constitué de Bouygues Telecom et SFR, qui serait ensuite introduit en Bourse.

En matière d'emploi, Bouygues s'est aussi engagé à préserver l'emploi et à investir 400 millions d'euros par an dans le déploiement de la fibre optique en France.

(Dominique Rodriguez, édité par Marc Joanny)

 
Altice, maison mère du câblo-opérateur Numericable et candidat au rachat de SFR, a fait savoir qu'il s'engageait formellement sur le maintien des emplois et sur la poursuite des investissements de l'opérateur mobile, répondant ainsi à un souhait formulé par la ministre de l'Economie numérique Fleur Pellerin. /Photo prise le 7 mars 2014/REUTERS/Charles Platiau