Bouygues vend son réseau à Free pour s'emparer de SFR

dimanche 9 mars 2014 19h23
 

par Gwénaëlle Barzic et Bertrand Boucey

PARIS (Reuters) - Bouygues Telecom a engagé des négociations exclusives avec son concurrent Free en vue de lui céder l'intégralité de son réseau mobile, espérant ainsi lever un obstacle majeur à son projet de rapprochement avec la filiale de Vivendi SFR.

La filiale de Bouygues prévoit de vendre à Iliad la totalité de ses 15.000 antennes ainsi qu'un ensemble de fréquences mobiles dans le cadre d'une transaction dont le montant pourrait atteindre 1,8 milliard d'euros, ont indiqué dimanche les deux groupes dans des communiqués distincts.

L'opération, qui a été dévoilée par Le Journal du Dimanche, ne sera mise en oeuvre que si Bouygues parvient à ses fins avec SFR, également convoité par le câblo-opérateur Numericable qui a soumis à Vivendi une offre concurrente.

Elle apparaît comme un coup de poker de Martin Bouygues dont l'alliance de circonstance avec le numéro un d'Iliad Xavier Niel détonne alors que les deux hommes n'étaient pas réputés jusque-là pour entretenir des relations de franche camaraderie.

"Je me félicite de cet accord permettant de présenter à l'Autorité de la concurrence un projet de fusion entre SFR et Bouygues Telecom assorti désormais de mesures assurant une forte concurrence par les infrastructures sur le marché français de la téléphonie mobile", dit le PDG de Bouygues dans un communiqué.

Avec cet accord, le groupe de BTP et de communication anticipe les probables réticences de l'Autorité de la concurrence face au projet SFR-Bouygues qui aurait pour conséquence de réduire le nombre d'opérateurs mobiles en France.

Les obstacles concurrentiels étaient considérés par plusieurs analystes comme l'une des principales faiblesses du dossier Bouygues face à celui de Numericable, qui ne possède pas de réseau mobile.

"Nous apportons une réponse immédiate aux impératifs de la concurrence", assure le PDG de Bouygues Telecom, Olivier Roussat, dans une interview au JDD.   Suite...

 
Bouygues Telecom  a engagé des négociations exclusives avec son concurrent Free en vue de lui céder l'intégralité de son réseau mobile, espérant ainsi lever un obstacle majeur à son projet de rapprochement avec la filiale de Vivendi SFR, également convoitée par le câblo-opérateur Numericable. /Photo prise le 7 mars 2014/REUTERS/Charles Platiau