Apple perd une manche dans sa bataille judiciaire contre Samsung

jeudi 6 mars 2014 23h32
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Un juge américain a rejeté jeudi une demande d'Apple d'interdiction permanente des ventes de certains smartphones anciens de Samsung Electronics aux Etats-Unis, infligeant ainsi un sérieux revers au fabricant de l'iPhone dans la bataille judiciaire qui oppose les deux groupes sur leurs brevets.

La juge Lucy Koh, du tribunal de district de San Jose en Californie, a estimé qu'Apple n'avait pas fourni suffisamment de preuves pour étayer ses accusations sur les appareils mis en cause.

Apple et Samsung s'affrontent depuis trois ans devant les tribunaux au sujet de leurs brevets. La firme à la pomme a obtenu plus de 900 millions de dollars de dédommagements de Samsung mais n'a pas réussi à ce jour à l'exclure du marché américain, ce qui constituerait une menace bien plus sérieuse pour le géant sud-coréen, fabricant du Galaxy.

Même si Samsung ne commercialise plus les modèles visés, Apple faisait valoir qu'une interdiction était importante pour adresser un avertissement à son concurrent. Samsung, de son côté, accusait Apple de vouloir instiller de la peur et de l'incertitude chez les opérateurs et les distributeurs de téléphones aux Etats-Unis.

(Dan Levine, Véronique Tison pour le service français)

 
Un juge américain a rejeté jeudi une demande d'Apple d'interdiction permanente des ventes de certains smartphones anciens de Samsung Electronics aux Etats-Unis, infligeant ainsi un sérieux revers au fabricant de l'iPhone dans la bataille judiciaire qui oppose les deux groupes sur leurs brevets. /Photos d'archives/REUTERS/Aly Song/Jo Yong-Hak