Bouygues lance son offre sur SFR pour contrer Numericable

jeudi 6 mars 2014 14h05
 

par Leila Abboud et Matthieu Protard et Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Le groupe Bouygues a détaillé jeudi sa contre-offensive pour éviter que Numericable ne mette la main sur SFR, une offre qui apparaît plus délicate que celle du câblo-opérateur sur le plan de la concurrence mais promet un montant élevé de synergies.

Bouygues propose à Vivendi 10,5 milliards d'euros en numéraire et une participation de 46% de l'ensemble constitué de Bouygues Telecom et SFR, qui serait ensuite mise en Bourse.

Bouygues, qui conserverait 49% du capital de la nouvelle société, estime en outre à 10 milliards d'euros les synergies potentielles du rapprochement. Il fait donc valoir que son offre valorise SFR à 19 milliards d'euros après synergies (14,5 milliards avant synergies).

Le groupe diversifié est seul en concurrence face à Numericable, filiale d'Altice, pour prendre le contrôle de SFR, la filiale télécoms que Vivendi a mise en vente dans le cadre de la scission de ses activités de médias et de télécoms.

Selon des sources proches des négociations, Numericable propose 11 milliards d'euros en numéraire à Vivendi ainsi qu'une participation de 32% dans la nouvelle société, un projet qui valoriserait SFR à 14,75 milliards d'euros.

Bouygues a précisé qu'il n'aurait pas besoin de recourir à une augmentation de capital pour financer l'opération ni de céder des actifs.

En Bourse, l'action fait un bond après ces annonces, tandis que le titre Numericable accuse le coup.

"Traditionnellement, dans un arbitrage de M&A, on vend l'acheteur et on achète la cible, mais ici la cible n'est pas cotée et visiblement Bouygues est choisi par le marché de préférence à Numericable car c'est un acteur déjà installé et plus crédible, qui pourra se renforcer par cette acquisition", commente Christian Jimenez, président de Diamant Bleu Gestion.   Suite...

 
Bouygues annonce jeudi que son offre sur l'opérateur télécoms SFR valorise la filiale de Vivendi à 14,5 milliards d'euros avant synergies et qu'il prévoit de coter en Bourse le nouvel ensemble SFR-Bouygues Telecom. /Photo d'archives/REUTERS/Benoît Tessier