Deutsche Telekom abandonne son objectif de trésorerie

jeudi 6 mars 2014 11h56
 

par Harro Ten Wolde

BONN Allemagne (Reuters) - Deutsche Telekom a douché jeudi les espoirs d'une augmentation de son dividende d'ici 2015 en renonçant à son objectif de génération de trésorerie, l'opérateur télécoms allemand préférant augmenter ses investissements pour gagner des clients aux Etats-Unis et redresser T-Systems, sa division dédiée aux entreprises.

Vers 10h30 GMT, le titre de l'ancien monopole public reculait de 3,89% à 11,725 euros, accusant la plus forte baisse de l'indice Euro Stoxx 50 alors que l'indice regroupant les valeurs télécoms européennes prenait 0,1%.

Les analystes expliquent le recul de l'action par le fait que l'abandon de l'objectif de génération de trésorerie est perçu comme la fin des espoirs d'un relèvement du dividende à moyen terme.

"Les objectifs donnés pour 2014 sont logiques après les résultats de T-Mobile. Mais les propos sur le free cash flow 2015 sont un coup dur pour tous les investisseurs qui pensaient que le dividende allait revenir à un niveau de 0,70 euro par action", a expliqué Adrian Pehl, analyste chez Equinet Bank.

Deutsche Telekom a souligné qu'il n'atteindrait pas le chiffre de six milliards d'euros qu'il s'était fixé en termes de "free cash flow" pour 2015, ajoutant que la génération de trésorerie reviendrait cette année à environ 4,2 milliards, contre 4,6 milliards en 2013.

"Nous pourrions atteindre l'objectif que nous nous étions fixés pour 2015 d'environ six milliards d'euros, mais dans ce cas, nous fermerions la porte à la possibilité de gagner plus de clients aux Etats-Unis", a déclaré Thomas Dannenfeldt, le directeur financier, cité dans un communiqué.

"Ce n'est pas ce que nous voulons. Le marché nous offre la possibilité de réaliser une autre ambition : une hausse du nombre de clients aux Etats-Unis, évolution qui se traduira par une augmentation de la valeur de l'entreprise", a-t-il ajouté.

  Suite...

 
Le président du directoire de Deutsche Telekom, Tim Hoettges. L'opérateur télécoms allemand a douché jeudi les espoirs d'une augmentation de son dividende d'ici 2015 en renonçant à son objectif de génération de trésorerie. /Photo prise le 6 mars 2014/REUTERS/Wolfgang Rattay