CORRECTION - - Bouygues grimpe en Bourse après des résultats jugés rassurants

vendredi 29 août 2008 14h27
 

Bien lire au 3e paragraphe que Bouygues a relevé sa prévision de chiffre d'affaires pour 2008 à 32,5 milliards d'euros au lieu de 32,4 milliards d'euros.

Voici une version corrigée.

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Bouygues surperforme la Bourse de Paris vendredi au lendemain de la publication de résultats semestriels jugés rassurants, avec des carnets de commandes bien orientés en particulier chez Bouygues Construction.

Le groupe de construction et de B-TP a fait état d'un bond de 26% du carnet de commandes chez Bouygues Construction à 12,3 milliards d'euros au 30 juin et de 31% chez Bouygues Immobilier à 3,9 milliards, même si celui de Colas (travaux routiers) affiche une hausse plus modérée de 4% à 7,1 milliards.

Bouygues, qui a relevé jeudi, pour la deuxième fois cette l'année, de 100 millions d'euros sa prévision de chiffre d'affaires pour 2008 à 32,5 milliards, prend 1,09% à 41,60 euros vers 13h50, alors que le CAC-40 gagne 0,6%.

"Si le discours général demeure prudent quant à l'impact du ralentissement économique sur les perspectives, ces performances sont très honorables et rassurantes", écrit Natixis Securities dans une note.

Le groupe a indiqué que les perturbations de l'environnement économique n'avaient pour l'instant qu'un impact limité sur ses performances commerciales et ne modifient pas les objectifs d'activité pour 2008.

Le P-DG du groupe, Martin Bouygues, a estimé lors d'une conférence de presse que le groupe était bien positionné face au ralentissement du marché de l'immobilier en France, où le contexte est "plutôt meilleur" que dans la plupart des pays européens.   Suite...

 
<p>Le P-DG de Bouygues, Martin Bouygues. Le titre du groupe surperforme la Bourse de Paris vendredi au lendemain de la publication de r&eacute;sultats semestriels jug&eacute;s rassurants, avec des carnets de commandes bien orient&eacute;s en particulier chez Bouygues Construction. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>