19 février 2008 / 08:34 / il y a 10 ans

Toshiba confirme son retrait du marché du HD DVD

<p>Le groupe japonais Toshiba va cesser de promouvoir la norme de DVD haute d&eacute;finition HD DVD, conc&eacute;dant officiellement sa d&eacute;faite face &agrave; la norme Blu-ray, d&eacute;velopp&eacute;e par Sony et d&eacute;fendue par plusieurs grands studios de cin&eacute;ma et distributeurs am&eacute;ricains. /Photo prise le 28 f&eacute;vrier 2008/Issei Kato</p>

par Mayumi Negishi

TOKYO (Reuters) - Le groupe japonais Toshiba confirme qu'il cessera de promouvoir la norme de DVD haute définition HD DVD, concédant officiellement sa défaite face à la norme Blu-ray, développée par Sony et défendue par plusieurs grands studios de cinéma et distributeurs américains.

Cette décision, qui a filtré depuis la fin de la semaine dernière, met un terme à une nouvelle "guerre des formats" entre les deux consortiums emmenés respectivement par Toshiba et Sony, comparable à celle qui avait opposé le VHS au Betamax sur le marché des cassettes vidéo au tournant des années 1980.

Toshiba prévoit d'arrêter dès la fin du mois prochain ses expéditions de lecteurs et d'enregistreurs de HD DVD. Il ajoute n'avoir pas encore déterminé l'impact de cette décision sur ses résultats financiers.

Le marché mondial du DVD est estimé à 24 milliards de dollars (16,3 milliards d'euros).

"Nous avons examiné dans le détail l'impact à long terme de la "guerre des formats de nouvelle génération" et en sommes arrivés à la conclusion qu'une décision rapide était la meilleure façon de contribuer au développement du marché", a déclaré Atsutoshi Nishida, cité dans un communiqué.

Toshiba, dont le titre a baissé de 0,6% à 824 yens après un gain de près de 6% à la suite des premières informations sur le renoncement au format HD DVD, a déclaré qu'il continuerait à fournir des services à tous ceux qui détiennent des produits fabriqués à partir de ce format.

Le glas a sonné pour le camp HD DVD, qui comptait également Nec Electronics et Sanyo Electric, quand Warner Bros, le studio détenu par Time Warner, a annoncé le mois dernier sa décision d'adopter la norme Blu-Ray, imité dans la foulée par les distributeurs Wal-Mart Stores ou encore Best Buy.

Comme pour atténuer les effets de son constat d'échec dans les DVD, Toshiba a annoncé lundi qu'il allait investir, conjointement avec Sandisk 11,36 milliards d'euros dans la construction de deux nouvelles usines de mémoires NAND au Japon, dans l'espoir de rattraper le sud-coréen Samsung Electronics sur un marché en pleine croissance.

Les investisseurs se demandent maintenant si et comment Toshiba va avoir accès à la technologie Blu-Ray pour son marché domestique.

"Le groupe devra acheter la technologie auprès de quelqu'un d'autre ou payer des licences à Sony ou Matsushita. Mais la société s'est rendue compte qu'il valait mieux cela plutôt que de perdre chaque année des dizaines de milliards de yens", a estimé Tetsuro Miyachi, gérant de fonds chez Franklin Templeton Investments Japan.

Atsutoshi Nishida a toutefois déclaré que Toshiba n'avait "nullement l'intention" de fabriquer ou de vendre des lecteurs Blu-Ray.

Toshiba, qui a commencé la commercialisation de produits HD DVD en mars 2006, a vendu un million de lecteurs et d'enregistreurs sous cette norme.

Version française Marc Angrand et Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below