Un site américain de musique en ligne poursuivi en justice

lundi 28 avril 2008 23h14
 

NEW YORK (Reuters) - Neuf maisons de disques poursuivent en justice un fournisseur américain de musique en ligne, Project Playlist, qu'elles accusent de "violations massives" des droits d'auteur d'artistes comme Gwen Stefani ou le groupe U2.

Project Playlist (www.projectplaylist.com) permet à ses utilisateurs de trouver facilement, d'écouter et de partager de la musique avec d'autres internautes, et ce gratuitement, selon la requête déposée devant le tribunal de district de Manhattan.

Le site internet compile un vaste catalogue de titres et ses utilisateurs peuvent "rapidement et facilement trouver dans le répertoire les chansons de leurs artistes préférés. En un clic de souris, Project Playlist diffuse immédiatement une version numérique du titre sélectionné et son utilisateur peut l'écouter sur son ordinateur ou son appareil mobile", peut-on lire dans le texte de la plainte.

"Project Playlist a également commencé à optimiser son site pour être utilisé sur des iPhones et des iPods", ajoutent les maisons de disques.

Selon la requête, la société californienne de Beverly Hills, affiliée à KR Capital Partners LLC, autorise aussi ses utilisateurs à afficher leurs listes personnalisées de chansons préférées sur des sites communautaires comme MySpace, Facebook et Blogger. Les maisons de disques estiment que projectplaylist.com rassemble plus de 600.000 utilisateurs quotidiens avec quelque 9,5 millions de pages vues par jour en moyenne.

"En résumé, l'activité de Project Playlist n'est ni plus ni moins qu'une violation massive" des droits d'auteur détenus par les maisons de disques, estiment-elles.

Elles attendent de la justice que celle-ci contraigne Project Playlist à renoncer à son offre gratuite et à leur verser des dommages et intérêts, dont le montant n'a pas été rendu public.

Personne n'était disponible chez Project Playlist pour commenter ces informations.

Les neuf maisons de disques qui ont intenté des poursuites sont Atlantic Recording de Warner Music Group, Elektra Entertainment Group et Warner Bros. Records, Capitol Records LLC d'EMI Group Plc, Priority Records LLC, Virgin Records America, ainsi que les labels Interscope Records, Motown Record Co LP et UMG Recordings Inc. d'Universal Music (groupe Vivendi).

Leslie Gevirtz, version française Mathilde Gardin

 
<p>Neuf maisons de disques poursuivent en justice un fournisseur am&eacute;ricain de musique en ligne, Project Playlist, qu'elles accusent de "violations massives" des droits d'auteur d'artistes comme Gwen Stefani (photo) ou le groupe U2. /Photo d'archives/REUTERS/Fred Prouser</p>