L'industrie du disque tente de définir une nouvelle stratégie

lundi 28 janvier 2008 21h18
 

par Kate Holton

CANNES (Reuters) - L'industrie du disque, secouée par des réductions d'effectifs, les protestations d'artistes et la chute de ses ventes mondiales, tente désormais de définir une nouvelle stratégie pour développer les ventes de musique numérique et contrebalancer la chute des ventes de CD.

Un nouveau service baptisé Qtrax était au coeur de nombreux débats lors du rendez-vous annuel des représentants du secteur, le Midem, qui se tient cette semaine à Cannes.

Ce nouveau site de partage légal et gratuit de fichiers en ligne financé par la publicité prévoit à terme de proposer gratuitement au téléchargement plus de 25 millions de morceaux soumis au droit d'auteur mais poursuivait lundi ses discussions avec les quatre géants du secteurs.

Cette nouvelle plate-forme voit donc le jour après que l'industrie du disque s'est vue reprocher de s'être trop concentrée sur la lutte contre le piratage au détriment du développement de services alternatifs.

LA CAROTTE ET LE BÂTON

Janus Friis, co-fondateur du réseau d'échange de fichiers KaZaa, a estimé lors de ce salon que les labels commençaient à modifier leur stratégie et à manier la carotte plutôt que le bâton, citant notamment en exemple les plate-formes de téléchargement légal Last.fm et Imeem.

Le site Last.fm, basé à Londres, compte plus de 15 millions d'utilisateurs actifs et est connu pour son système de recommandations musicales entre utilisateurs. Cette plate-forme a annoncé la semaine dernière avoir conclu un accord visant à permettre à ses utilisateurs d'écouter gratuitement un titre sans le télécharger (streaming) à trois reprises au maximum, après quoi un lien renvoie l'utilisateur vers un site de vente de musique en ligne comme Amazon ou iTunes.

Le réseau social Imeem, qui revendique vingt millions d'utilisateurs, est également soutenu par la publicité. Steve Jang, directeur du marketing de Imeem, a indiqué à Reuters que le site pouvait compter sur la fidélité de ses utilisateurs parce qu'il représentait bien plus qu'un simple point de vente.   Suite...

 
<p>L'industrie du disque, secou&eacute;e par des r&eacute;ductions d'effectifs, les protestations d'artistes et la chute de ses ventes mondiales, tente d&eacute;sormais de d&eacute;finir une nouvelle strat&eacute;gie pour d&eacute;velopper les ventes de musique num&eacute;rique et contrebalancer la chute des ventes de CD. /Photo d'archives/REUTERS/Catherine Benson</p>