Un accord Microsoft-Yahoo affaiblirait Google en Asie

samedi 8 mars 2008 16h26
 

par Mayumi Negishi et Sophie Taylor

TOKYO/SHANGHAI (Reuters) - Si l'offre de Microsoft sur Yahoo venait à être couronnée de succès, elle pourrait sérieusement ralentir la croissance de leur rival Google en Asie, où le premier moteur de recherche mondial est toujours à la traîne derrière ses concurrents locaux.

Pour Microsoft, dont le portail MSN bataille dur pour gagner des parts de marché sur le continent asiatique, un tel accord, évalué à 41 milliards de dollars, créerait des opportunités pour coopérer avec le premier site chinois de commerce en ligne Alibaba.com et avec le premier moteur de recherche japonais Yahoo Japan.

Yahoo et Microsoft sont dans l'expectative après le rejet par le conseil d'administration de Yahoo d'une offre de Microsoft de rachat de chaque titre du portail et moteur de recherche pour 31 dollars payables en liquide et en actions, estimant que celle-ci sous-estimait la valeur du groupe.

Si finalement l'accord était signé, Microsoft pourrait prendre une longueur d'avance sur Google grâce à la coopération avec Alibaba et Yahoo Japan, dans lesquels Yahoo détient respectivement 39% et un tiers du capital.

"Si j'étais Google, je commencerais à m'intéresser à des acquisitions ou à des rapprochements en Asie pour m'assurer une meilleure part de marché", estime Hiroshi Naya, analyste pour la cabinet japonais Ichiyoshi Research Institute.

Au Japon, le nombre d'utilisateurs de Google représente environ deux-tiers de ceux de Yahoo, selon Nielsen Online, tandis qu'en Chine, le moteur se classe loin derrière son concurrent local Baidu.com, qui monopolise pas moins de deux-tiers du marché chinois.

Les analystes estiment néanmoins qu'un grosse inconnue demeure quant à la capacité de Microsoft d'apprendre de Yahoo et de s'adapter aux marchés locaux pour permettre à un groupe fusionné Microsoft-Yahoo de se développer en Asie et d'empêcher Google de s'y imposer.

LES PLUS DE YAHOO   Suite...