Le titre SES monte malgré des résultats mitigés

lundi 18 février 2008 09h59
 

BRUXELLES (Reuters) - L'opérateur européen de satellites SES fait état de résultats 2007 inférieurs aux attentes, mais confirme ses objectifs 2008 en dépit de la faiblesse du dollar, ce qui provoque une hausse de l'action.

* RÉSULTATS. L'Ebitda (excédent brut d'exploitation) du fournisseur de capacités de transmission à BSkyB, Canal Plus, Premiere ou encore NBC est ressorti à 1,090 milliard d'euros l'an dernier, alors que neuf analystes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne 1,131 milliard.

Le chiffre d'affaires a légèrement baissé (-0,3%) à 1,611 milliard d'euros contre une prévision moyenne de 1,616 milliard.

La hausse des ventes a été limitée par la décision de SES, intervenue en mars dernier, de racheter les 103,1 millions de titres que détenait General Electric dans le groupe contre des actions d'une nouvelle société - SES International Holding (SIH) - qui intègre des actifs dans les satellites.

SES, dont le bénéfice net par action a progressé de 11% à 0,91 euro, avait lui-même dit tabler sur un Ebitda compris entre 1,077 et 1,097 milliard d'euros et sur un chiffre d'affaires compris entre 1,585 et 1,605 milliard, le tout sur la présomption d'un taux de change euro/dollar à $1,36.

* PRÉVISIONS. SES a réaffirmé ses prévisions d'un chiffre d'affaires compris entre 1,623 et 1,663 milliard d'euros et d'un Ebitda de 1,10 à 1,14 milliard.

Mais le groupe a précisé que ses objectifs prenaient désormais en compte un taux de change de 1,44 dollar alors qu'ils avaient initialement été calculés sur $1,40.

Entre 2008 et 20010, le groupe dit attendre une croissance annuelle moyenne de plus de 6% et une marge Ebitda des infrastructures de plus de 81%.

* CHANGE. Avec 40% de ses ventes dénominées en dollars, SES est très sensible à la variation de la parité euro/dollar.   Suite...

 
<p>Le pr&eacute;sident du directoire de SES, Romain Bausch. L'op&eacute;rateur europ&eacute;en de satellites fait &eacute;tat de r&eacute;sultats 2007 inf&eacute;rieurs aux attentes, mais confirme ses objectifs 2008 en d&eacute;pit de la faiblesse du dollar, ce qui provoque une hausse de l'action. /Photo d'archives/REUTERS/Fran&ccedil;ois Lenoir</p>