Yahoo considère toujours l'offre de Microsoft trop basse

lundi 7 avril 2008 19h39
 

par Franklin Paul

NEW YORK (Reuters) - Yahoo a à nouveau rejeté l'offre de rachat de Microsoft, la jugeant insuffisante en terme de prix.

Le moteur de recherche sur internet juge contreproductive la menace brandie par le géant américain des logiciels d'une bataille boursière, a déclaré son conseil d'administration dans une lettre adressée au directeur général de Microsoft, Steve Ballmer.

"Nous continuons de dire clairement que nous ne sommes pas opposés à une opération avec Microsoft si elle sert au mieux les intérêts de nos actionnaires", écrit le conseil d'administration de Yahoo dans une lettre signée par son président, Roy Bostock, et par le directeur général du groupe, Jerry Yang.

"Notre position est simplement que toute opération doit se faire à une valeur qui reflète pleinement la valeur de Yahoo, y compris son intérêt stratégique pour Microsoft, et dans des conditions qui garantissent la clarté à nos actionnaires."

Steve Ballmer avait adressé samedi une lettre au conseil d'administration de Yahoo où il lui donnait trois semaines pour donner son accord à son offre de 31 dollars par action en titres et en numéraire. L'offre pourrait ensuite être revue à la baisse.

Le titre Yahoo cède 1,55% à 27,92 dollars vers 17h00 GMT sur le Nasdaq et Microsoft prend 0,51% à 29,31.

"En conséquence de la baisse de votre propre cours de Bourse, la valeur de votre offre est aujourd'hui bien inférieure à votre proposition initiale", écrit Yahoo dans sa lettre.

Quand Microsoft a annoncé pour la première fois son offre le 1er février dernier, elle valorisait Yahoo à 31 dollars par action, soit 44,6 milliards de dollars et une prime d'alors 62% au regard du cours du groupe.   Suite...

 
<p>Yahoo n'est pas oppos&eacute; &agrave; l'id&eacute;e d'un rachat par Microsoft mais il va r&eacute;clamer &agrave; ce dernier un rel&egrave;vement de son offre, apprend-on de source proche du dossier. /Photo prise le 7 janvier 2008/REUTERS/Steve Marcus</p>