May 27, 2008 / 6:34 AM / 9 years ago

LG "surveille" Nokia, qui pourrait baisser ses prix

4 MINUTES DE LECTURE

<p>Le vice-pr&eacute;sident de LG Electronics en charge du marketing, Chang Ma, a d&eacute;clar&eacute; &agrave; Reuters que le groupe &eacute;tait &agrave; l'affut d'&eacute;ventuelles initiatives de Nokia mais restait globalement positif sur les perspectives du march&eacute; des t&eacute;l&eacute;phones mobiles pour cette ann&eacute;e. /Photo d'archives/You Sung-Ho</p>

SEOUL (Reuters) - LG Electronics est à l'affut d'éventuelles initiatives de Nokia mais reste globalement positif sur les perspectives du marché des téléphones mobiles pour cette année, a déclaré à Reuters son vice-président en charge du marketing, Chang Ma.

"Nous surveillons attentivement Nokia", a-t-il dit.

L'action LG a perdu jusqu'à 8% en séance lundi à la Bourse de Séoul, victime de rumeurs de marché selon lesquelles Nokia, numéro un mondial des combinés, pourrait revoir ses prix à la baisse et reprendre pied sur le marché sud-coréen au second semestre de cette année.

Le titre LG a fini en repli de 0,36% à 140.000 wons après un plus bas à 130.500.

A Helsinki, Nokia cédait 1,66% à 17,80 euros en matinée.

LG est actuellement numéro quatre du marché mondial des combinés. Son compatriote Samsung Electronics, numéro deux, a lui aussi souffert en Bourse ce lundi, perdant jusqu'à près de 4% avant de finir en légère hausse.

"Des rumeurs ont circulé selon lesquelles Nokia va appliquer à ses combinés des baisses de prix allant jusqu'à 20% pour tenter de prendre encore plus de parts de marché à des concurrents à la traîne comme Motorola", a expliqué Kim Ik-sang, analyste de CJ Investment & Securities.

NOKIA DE RETOUR EN CORÉE DU SUD ?

Plusieurs analystes ont également évoqué la possibilité d'un retour de Nokia sur le marché sud-coréen cette année après cinq ans d'absence; le groupe finlandais s'était retiré de Corée du Sud en 2003 faute de résultats commerciaux satisfaisants.

Pour certains observateurs, le marché réagit sans doute exagérément aux nouvelles, Nokia et LG occupant des segments différents.

"Nokia se concentre sur les téléphones d'entrée de gamme alors que LG est sur le haut de gamme. Donc même si Nokia décide d'abaisser ses prix, l'impact sur les combinés de LG sera limité", juge Kevin Lee, analyste de Woori Investment & Securities.

Chang Ma a précisé à Reuters que LG n'avait pas revu sa prévision 2008 de 100 millions de combinés vendus et que les perspectives pour le reste de l'année restaient favorables.

"Nous constatons certains risques liés au ralentissement économique, à la hausse des prix des matières premières et à la possibilité d'initiatives inattendues de certains concurrents mais nous compenserons ces facteurs de risque grâce à notre portefeuille de produits et à notre force dans le marketing", a-t-il dit.

LG a vendu 24,4 millions de téléphones, un record, au premier trimestre, pourtant peu porteur en termes saisonniers et il semble bien parti pour battre son objectif de 100 millions de ventes.

Chang Ma a précisé que la division de combinés devrait afficher au deuxième trimestre une marge d'exploitation "à deux chiffres".

Marie-France Han, Park Jung-youn et Park Ju-min, version française Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below