Carl Icahn veut obliger Yahoo à rediscuter avec Microsoft

jeudi 15 mai 2008 21h43
 

NEW YORK (Reuters) - Le milliardaire Carl Icahn annonce son intention de forcer Yahoo à rouvrir les discussions de fusion avec Microsoft, estimant que le conseil du portail internet a agi de façon "irrationnelle" en refusant l'offre de 47,5 milliards de dollars de l'éditeur de logiciels.

Dans une lettre adressée au président du moteur de recherche Roy Bostock, l'actionnaire activiste précise avoir formé une liste provisoire de dix candidats au conseil d'administration de Yahoo. Il espère faire élire ces administrateurs, qui appuieraient l'offre à 33 dollars proposée par Microsoft.

Jerry Yang, le fondateur de Yahoo, aurait souhaité que Microsoft propose un prix de 37 dollars par action.

A la Bourse de New York, l'action Yahoo gagnait 1,62% à 27,58 dollars vers 19h35 GMT et Microsoft prenait 1,5% à 30,38.

Carl Icahn a indiqué avoir acquis 59 millions d'actions Yahoo, soit 4,3% du capital, et avoir demandé à la Commission fédérale du commerce, la FTC, de lui permettre de monter encore au capital et d'acquérir des actions représentant une valeur de 2,5 milliards de dollars.

"Il est clair pour moi que le conseil d'administration de Yahoo a agi de façon irrationnelle et perdu la confiance des actionnaires et de Microsoft", écrit Icahn.

Tout en se disant prêt à mobiliser les actionnaires pour imposer ses vues, le milliardaire ne ferme pas la porte à une solution négociée, exhortant ainsi Yahoo "à entamer sans plus tarder des négociations en vue d'une fusion avec Microsoft, ce qui permettra d'éviter une bataille en assemblée générale.

LE FONDS PAULSON SOUTIEN ICAHN

Icahn a reçu le soutien du fonds d'investissement Paulson & Co, qui a dit espérer pouvoir éviter une démarche hostile pour obtenir une reprise des discussions entre Yahoo et Microsoft.   Suite...

 
<p>Le milliardaire Carl Icahn a l'intention de forcer Yahoo &agrave; rouvrir les discussions de fusion avec Microsoft. Dans une lettre adress&eacute;e au pr&eacute;sident du moteur de recherche Roy Bostock, l'actionnaire trublion pr&eacute;cise avoir form&eacute; une liste provisoire de dix candidats au conseil d'administration de Yahoo. Il esp&egrave;re faire &eacute;lire ces administrateurs, qui appuieraient l'offre &agrave; 33 dollars propos&eacute;e par Microsoft (47,5 milliards de dollars au total). /Photo d'archives/REUTERS/Chip East</p>