Meetic dévisse en Bourse après son CA semestriel

vendredi 25 juillet 2008 14h22
 

PARIS (Reuters) - Meetic dévisse vendredi en Bourse de Paris après avoir annoncé un net ralentissement de la croissance de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre et surtout une forte baisse de sa marge opérationnelle en raison d'importants investissements marketing que le groupe entend poursuivre.

Vers 14h, le titre chutait de 30,11% à 11,00 euros, son plus bas niveau depuis son introduction en Bourse à l'automne 2005.

Le site de rencontre en lignes a publié jeudi soir un chiffre d'affaires semestriel en hausse de 18,4%, ce qui signifie que la croissance a été limitées à moins de 12% sur le deuxième trimestre après avoir été de 25,5% au premier.

Il a fait état en outre d'investissements marketing de 38 millions d'euros sur le premier semestre, "ce qui devrait se traduire par une marge opérationnelle avant amortissement et coût des actions gratuites de l'ordre de 7%", soit bien loin de celle de 24% dégagée en 2007.

Oddo Securities a abaissé sa recommandation d'"accumuler" à "alléger" et ramené son objectif de 26 à 15 euros.

L'intermédiaire précise dans une note avoir réduit de moitié son estimation de bénéfices "suite à cette publication décevante en termes de ventes et à l'absence de véritables objectifs chiffrés".

Jefferies a réduit son objectif de 24 à 16 euros, mais reste à l'achat.

Natixis Securities maintient sa recommandation "alléger" tout en ajustant son objectif de 15 à 14 euros après avoir réduit de 20% ses prévisions de bénéfices par action.

Maintenant sa recommandation à "achat" et son objectif de cours à 28,68 euros, CM-CIC Securities souligne dans une note que "la confirmation que le plan stratégique va peser sur le niveau de marge 2008 pourrait provoquer une réaction défiante de certains investisseurs à court terme".

L'intermédiaire se dit toutefois convaincu "de la pertinence de la stratégie de la société à plus long terme".

Baptiste Cordier, édité par Yann Le Guernigou

 
<p>Le P-DG de Meetic, Marc Simoncini. Le titre du site de rencontres en lignes d&eacute;visse vendredi en Bourse de Paris au lendemain de l'annonce par le groupe d'un net ralentissement de la croissance de son chiffre d'affaires au deuxi&egrave;me trimestre et surtout d'une forte baisse de sa marge op&eacute;rationnelle en raison d'importants investissements marketing. /Photo d'archives/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>