Nokia délocalise en Roumanie une usine allemande

mardi 15 janvier 2008 11h16
 

HELSINKI (Reuters) - Le numéro un mondial des combinés mobiles, Nokia, annonce son intention de fermer d'ici six mois son usine allemande de Bochum, ce qui pourrait entraîner la suppression de 2.300 emplois.

Les activités de l'usine, située en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (région de la Ruhr), seront transférées vers d'autres sites plus compétitifs en termes de coûts, explique le groupe finlandais dans un communiqué.

La production sera transférée "principalement en Roumanie" où le processus de recrutement est déjà enclenché, a précisé une porte-parole.

"La principale raison, c'est tout simplement le fait que Bochum n'est pas compétitive. L'Allemagne est chère, les coûts de production et les coûts salariaux sont élevés et à long terme, nous ne pouvons pas continuer avec cette usine", a-t-elle déclaré.

Nokia a aussi annoncé son intention de vendre son activité liée à l'automobile et est en négociations avec Sasken Technologies pour vendre l'unité de recherche et développement de logiciels d'adaptation dont le siège est à Bochum.

En Bourse, Nokia gagnait 2,28% à 24,22 euros en fin de matinée, alors que l'indice du secteur technologique prenait 0,66%.

Agnieszka Flak, version française Marc Angrand et Danielle Rouquié

 
<p>Nokia, num&eacute;ro un mondial des t&eacute;l&eacute;phones portables, a l'intention de fermer d'ici le milieu de l'ann&eacute;e son usine de Bochum, dans le nord-ouest de l'Allemagne, une d&eacute;cision qui pourrait se traduire par la suppression de 2.300 emplois. /Photo prise le 8 janvier 2008/REUTERS/Steve Marcus</p>