Hausse de 15,1% du CA trimestriel de Vivendi

jeudi 24 juillet 2008 19h34
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Vivendi annonce un bond de 15,1% de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre grâce à l'effet de l'intégration de Neuf Cegetel dans SFR, mais les ventes de ses cinq grandes divisions ressortent inférieures aux attentes, à l'exception des jeux vidéo.

Le numéro un européen des médias et du divertissement, qui publiera ses résultats semestriels le 1er septembre, a confirmé dans un communiqué ses prévisions annuelles : il vise toujours une croissance de son résultat net ajusté comparable à celle de 8,3% enregistrée en 2007, à périmètre équivalent.

Le chiffre d'affaires, qui ressort à 5.988 millions d'euros au deuxième trimestre à comparer à un consensus Reuters de 6.056 millions, a progressé de 17,4% à taux de change constants.

SFR, qui a intégré sa filiale Neuf Cegetel le 15 avril et les activités fixes et ADSL de Tele2 France en juillet 2007, voit son chiffre d'affaires bondir de 33,3% à 2.987 millions au deuxième trimestre. A base comparable, il limite toutefois sa hausse à 1,5%.

Le deuxième opérateur télécoms français, dont Vivendi détient 56% et Vodafone le solde, totalise 19,275 millions de clients au 30 juin en comptabilisant les 438.000 clients aux offres Debitel et Neuf Mobile.

Le pôle de jeux vidéo affiche une hausse de 6,7% de son chiffre d'affaires à 223 millions d'euros, surfant toujours sur le succès du jeu de rôle en ligne "World of Warcraft" qui a gagné en un an 1,8 million d'abonnés à plus de 10,9 millions.

BOND DU RÉSULTAT OPÉRATIONNEL DE VIVENDI GAMES

Vivendi indique que le résultat opérationnel ajusté de Vivendi Games a progressé à 42 millions d'euros au deuxième trimestre contre 12 millions sur la période correspondante de 2007, en données préliminaires non auditées.   Suite...

 
<p>Le pr&eacute;sident du directoire de Vivendi, Jean-Bernard Levy. Le chiffre d'affaires du num&eacute;ro un europ&eacute;en des m&eacute;dias et du divertissement est ressorti en hausse de 15,1% au deuxi&egrave;me trimestre gr&acirc;ce &agrave; l'effet de l'int&eacute;gration de Neuf Cegetel dans SFR, mais les ventes de ses cinq grandes divisions sont inf&eacute;rieures aux attentes, &agrave; l'exception des jeux vid&eacute;o. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>