Yahoo a rejeté un accord avec Google avant l'offre de Microsoft

mardi 3 juin 2008 09h57
 

par Eric Auchard

SAN FRANCISCO (Reuters) - Les dirigeants de Yahoo ont rejeté un accord avec Google dans la publicité liée à la recherche sur internet la veille de l'offre de rachat de Microsoft, selon des documents judiciaires.

Cette décision est citée dans une plainte de deux fonds de pension de l'Etat du Michigan, dans le cadre d'un procès visant à supprimer les défenses anti-OPA de Yahoo et à la reprise des négociations entre le moteur de recherche et Microsoft.

"Nous sommes concentrés sur de la création de valeur à long terme plutôt que sur des gains à court terme", peut-on lire dans un document de Yahoo préparé pour sa direction avant une grande réunion interne le 30 janvier dernier, à la veille de l'offre de rachat par Microsoft.

Les dirigeants de Yahoo se préparaient à des questions des salariés sur l'opportunité pour le groupe d'externaliser à Google sa publicité liée à la recherche sur internet. Ils estimaient que tout gain à court terme nuirait aux efforts de long terme de Yahoo pour être "incontournable" pour les annonceurs.

"Une analyse à court terme du chiffre d'affaires potentiel en matière de revenus d'une externalisation de la monétisation (la vente de publicité liée à des recherches sur internet) pourrait ne pas prendre en compte l'impact à plus long terme sur le marché concurrentiel, si la recherche devient un monopole de fait", peut-on lire dans le document.

Ces commentaires contrastent avec l'annonce par Yahoo, le 9 avril, d'un test de partenariat avec Google dans la publicité liée à des recherches sur internet.

Cette volte-face s'inscrit dans la stratégie de la direction de Yahoo qui recherche de solutions alternatives à l'offre en actions et en cash de Microsoft, à $31 par titre. Yahoo a rejeté cette offre, la jugeant insuffisante.

Microsoft a déclaré qu'une éventuelle alliance Google-Yahoo entraverait la concurrence, soulignant la domination croissante de Google dans la recherche sur internet et sa part de marché écrasante dans la publicité liée à la recherche sur internet. Les instances américaines de régulation ont prévenu qu'elles examineraient un éventuel partenariat Google-Yahoo.

Version française Stanislas Dembinski

 
<p>Selon des documents judiciaires, les dirigeants de Yahoo ont rejet&eacute; un accord avec Google dans la publicit&eacute; li&eacute;e &agrave; la recherche sur internet la veille de l'offre de rachat de Microsoft. /Photo d'archives/REUTERS/Robert Galbraith</p>