Microsoft va lancer un navigateur web mobile complet

mercredi 2 avril 2008 14h20
 

LAS VEGAS (Reuters) - Microsoft va mettre sur le marché avant la fin de l'année un navigateur internet mobile complet, s'engageant ainsi sur les traces de l'iPhone d'Apple, dont la capacité à afficher les pages internet de la même façon qu'elles apparaissent sur un écran d'ordinateur a été plébiscitée.

Le groupe américain a annoncé lors du CTIA, le salon annuel américain du mobile, qu'il mettra Internet Explorer Mobile à disposition des fabricants de téléphones portables dans le courant du troisième trimestre et que la mise sur le marché de combinés équipés de cette fonctionnalité se fera d'ici la fin de l'année.

Le géant du logiciel a gagné du terrain avec ses systèmes d'exploitation pour les "smartphones" dotés de fonctionnalités calquées sur celles des ordinateurs mais il doit encore faire face à la forte concurrence d'Apple, de Research In Motion, le fabricant du Blackberry, et de Palm.

Avant le lancement en juin dernier de l'iPhone, qui fait à la fois office de téléphone, de lecteur de musique et de navigateur internet, la plupart des téléphones portables ne proposaient que des versions dépouillées des sites internet, plus faciles à télécharger, à visualiser et à lire sur de petits écrans.

Microsoft a également annoncé une nouvelle version de son système d'exploitation pour téléphones portables Windows Mobile 6.1, qui facilitera la navigation des utilisateurs dans les menus de leurs combinés.

Le groupe de Redmond s'attend à ce que les ventes de son système d'exploitation mobile surperforment la croissance du marché des smartphones au cours des prochains exercices.

Ce marché devrait quadrupler au cours des trois ou quatre années à venir pour avoisiner les 400 millions de combinés.

Sinead Carew, version française Myriam Rivet

 
<p>Microsoft va mettre sur le march&eacute; avant la fin de l'ann&eacute;e un navigateur internet mobile complet, s'engageant ainsi sur les traces de l'iPhone d'Apple, dont la capacit&eacute; &agrave; afficher les pages internet de la m&ecirc;me fa&ccedil;on qu'elles apparaissent sur un &eacute;cran d'ordinateur a &eacute;t&eacute; pl&eacute;biscit&eacute;e. /Photo d'archives/REUTERS/Sebastien Pirlet</p>