Le Ghana négocie la vente de 66% de Ghana Telecom

lundi 12 mai 2008 11h56
 

LE CAIRE (Reuters) - Le gouvernement du Ghana espère conclure en milieu d'année la vente d'une participation de contrôle dans l'opérateur de télécommunications fixes et mobiles Ghana Telecom et il a engagé dans ce but des discussions avec plusieurs acheteurs potentiels, dont France Télécom, déclare son ministre des Télécommunications.

"Les offres ne correspondaient pas à nos attentes (...) C'est la raison pour laquelle nous sommes désormais engagés dans des discussions individuelles avec les acheteurs potentiels", a déclaré Benjam Aggrey Ntim à Reuters en marge d'une conférence au Caire.

"Parmi eux figurent les trois derniers (enchérisseurs) qui sont France Télécom, Portugal Telecom et Vodacom, mais récemment nous avons aussi parlé avec Vodafone, et un ou deux autres", a-t-il ajouté.

Il a souligné que le prix offert pour la participation de 66% mise en vente serait un élément décisif, tout comme les investissements prévus par l'acquéreur.

Le gouvernement du Ghana souhaite améliorer l'accès à internet sur son sole et il prévoit d'accorder au nouvel actionnaire de Ghana Telecom une licence de téléphonie mobile de troisième génération.

"Cela fait partie de l'exercice. Nous aimerions que le nouvel actionnaire promeuve la 3G", a-t-il dit.

Le Ghana compte 23,5 millions d'habitants mais seulement 23.400 abonnés à internet via le réseau fixe pour un total estimé à 650.000 utilisateurs d'internet, soit 2,7% de la population, alors que le taux moyen de pénétration d'internet en Afrique est de 5,3% selon les chiffres de l'Union internationale des télécommunications.

Niclas Mika, version française Marc Angrand