Hausse du bénéfice de Nikon, mais les prévisions déçoivent

lundi 12 mai 2008 11h56
 

TOKYO (Reuters) - Le groupe japonais d'électronique de précision Nikon annonce une hausse de 32,5% de son bénéfice d'exploitation annuel, grâce au succès de ses appareils photo et à la bonne tenue des ventes de ses équipements de fabrication de semi-conducteurs, mais ses prévisions ont déçu les investisseurs.

* PRÉVISIONS.

Pour l'exercice entamé début avril, Nikon prévoit une baisse de 3,8% de son résultat net à 130 milliards de yens (812 millions d'euros) alors que les analystes financiers anticipent en moyenne un bénéfice de 143,9 milliards de yens.

* RÉSULTATS

Sur l'exercice clos fin mars, le groupe a réalisé un bénéfice d'exploitation de 135,17 milliards de yens contre 102 milliards sur l'année précédente. Le consensus ressortait à 135,7 milliards selon Reuters Estimates.

* CONTEXTE

L'appréciation du yen ces derniers mois a pesé sur l'activité d'appareils photo et la division d'équipements pour le secteur des puces est confrontée à la concurrence accrue du grand rival néerlandais ASML.

Les deux groupes, principaux constructeurs mondiaux de "steppers", des machines très coûteuses permettant de graver les circuits intégrés sur les disques de silicium dans lesquels sont découpés les puces, se disputent désormais le marché des steppers à immersion, une nouvelle technologie utilisant l'eau entre la lentille et le disque de silicium pour permettre une gravure plus fine.

Nikon prévoit de vendre 112 steppers pour puces sur l'exercice 2008-2009 contre 146 en 2007-2008; ses ventes de steppers pour LCD, utilisés dans la fabrication des écrans plats à cristaux liquides, devraient atteindre 68 unités contre 45 l'an dernier.   Suite...

 
<p>Le b&eacute;n&eacute;fice d'exploitation annuel de Nikon a augment&eacute; de 32,5% gr&acirc;ce au succ&egrave;s de ses appareils photo et &agrave; la bonne tenue des ventes de ses &eacute;quipements de fabrication de semi-conducteurs. N&eacute;anmoins les pr&eacute;visions du groupe japonais d'&eacute;lectronique de pr&eacute;cisionont d&eacute;&ccedil;u les investisseurs. /Photo d'archives/REUTERS/Kiyoshi Ota</p>