Microsoft prévoit de renforcer Windows Mobile en Chine

lundi 31 mars 2008 16h48
 

Par Sophie Taylor

SHANGHAI (Reuters) - Microsoft prévoit que les ventes à la Chine de téléphones portables équipés de son système d'exploitation vont plus que doubler l'année prochaine dans le cadre de l'explosion attendue de la demande une fois que les services 3G sans fil auront été lancés dans le pays.

Quelque deux millions de portables fonctionnant avec le logiciel de Microsoft ont été écoulés en Chine l'année dernière, soit environ 10% du total des portables équipés de Windows Mobile dans le monde, a déclaré à Reuters Benjamin Tan, directeur pour la Chine de la branche Mobile Communications de Microsoft, lors d'une interview téléphonique.

Selon lui, alors que les livraisons de portables équipés de Windows Mobile ont déjà doublé au cours de l'année écoulée en Chine, la firme de Redmond, qui travaille en partenariat avec des fabricants de téléphones portables comme Samsung Electronics, Motorola et High Tech Computer Corp, compte encore les multiplier par plus de deux cette année sur ce marché à forte croissance.

D'après le cabinet d'études pékinois Analysys International, le marché chinois de la téléphonie mobile devrait passer de 149,13 millions d'unités en 2007 à 323,22 millions d'unités en 2011.

"La 3G devrait être un gros, gros tremplin pour les applications mobiles novatrices ici en Chine", a déclaré Benjamin Tan, précisant qu'elle devrait également favoriser l'adoption de services mobiles comme la télévision, les services de jeux ou encore le commerce et les solutions de paiement.

La date du lancement d'un réseau 3G en Chine n'est pas encore connue mais certains analystes prévoient qu'elle ne devrait pas survenir avant le second semestre 2008.

Version française Myriam Rivet

 
<p>Microsoft pr&eacute;voit que les ventes &agrave; la Chine de t&eacute;l&eacute;phones portables &eacute;quip&eacute;s de son syst&egrave;me d'exploitation vont plus que doubler l'ann&eacute;e prochaine dans le cadre de l'explosion attendue de la demande une fois que les services 3G sans fil auront &eacute;t&eacute; lanc&eacute;s dans le pays. /Photo d'archives/REUTERS/Claro Cortes IV</p>