Atos prêt à accueillir Centaurus et Pardus au conseil

mardi 20 mai 2008 20h27
 

PARIS (Reuters) - Le président du directoire d'Atos, Philippe Germond, estime que l'ouverture du conseil de surveillance de la SSII à trois représentants des fonds d'investissements Centaurus et Pardus est "une recommandation équilibrée".

A l'approche de l'assemblée générale du 22 mai, cette déclaration constitue un revirement spectaculaire à l'égard de ces deux fonds détenteurs de 23,1% du capital de la société de services informatiques. De fait, à la mi avril, ses administrateurs avait appelé les actionnaires à voter contre l'ensemble des résolutions proposées par les deux fonds, qui contestent la stratégie mise en oeuvre par la direction d'Atos.

"En acceptant trois représentants des fonds sur onze sièges possibles au conseil de surveillance, cela crée les conditions d'un dialogue pacifié. Et cela évite la prise de contrôle rampante", déclare aujourd'hui Philippe Germond dans un interview à paraître mercredi dans La Tribune.

Et il ajoute : "Je me suis battu pendant des mois contre une prise de contrôle rampante par les deux fonds, car la perspective d'un nouveau processus de vente de l'entreprise, un an après un premier infructueux, aurait été catastrophique".

Philippe Germond affirme que "tout le monde est aujourd'hui calme et serein sur le bon déroulement de l'AG" et qu'il veut "une AG calme et digne, sans bruit et sans rumeur".

Questionné sur la prise de participation de 6,26% de Deutsche Bank au capital d'Atos Origin, le président du directoire répond :

"C'est un invité mystère. Nous n'avons eu aucun contact direct avec Deutsche Bank, ni avant, ni depuis l'annonce de cette entrée au capital. Nos banquiers ont pris contact avec eux depuis. Mais je n'ai pas de retour. Nous n'avons aucune information à ce stade sur leur intention de vote".

Noëlle Mennella