Mediaset poursuit en justice Google et YouTube

mercredi 30 juillet 2008 20h12
 

MILAN (Reuters) - Mediaset, premier groupe de télévision privé italien, poursuit en justice le portail internet américain Google et sa filiale YouTube, leur réclamant 500 millions d'euros pour avoir utilisé illégalement certains de ses programmes.

Mediaset, contrôlé par le président italien du Conseil, Silvio Berlusconi, imite ainsi d'autres grands groupes de télévision qui réclament des dommages et intérêt à YouTube, un site internet de partage de vidéos racheté en 2006 par Google, pour violation du droit d'auteur.

Mediaset a déposé plainte devant un tribunal romain, précise le groupe mercredi dans un communiqué.

"YouTube respecte les droits d'auteur et traite cette question très sérieusement", a assuré pour sa part une porte-parole de groupe internet à Londres.

Mediaset a déclaré qu'un échantillon d'analyse du contenu de YouTube le 10 juin dernier avait mis en évidence "au moins 4.643 vidéos et clips appartenant (à Mediaset), l'équivalent de plus de 325 heures de retransmission sans les droits correspondants".

YouTube est par ailleurs confronté à un procès d'un milliard de dollars pour violation du droit d'auteur intenté par le géant américain des médias Viacom qui lui reproche des téléchargements illégaux de clips.

Dans une procédure similaire, TF1, première chaîne française de télévision, réclame 100 millions d'euros à YouTube.

Le titre Mediaset a clôturé mercredi en hausse de 4,42% à 4,777 euros à la Bourse de Milan, alors que l'indice DJ Stoxx des valeurs européennes des médias a pris 1,62%.

Bureau de Milan, version française Stanislas Dembinski

 
<p>Mediaset, premier groupe de t&eacute;l&eacute;vision priv&eacute; italien, poursuit en justice le portail internet am&eacute;ricain Google et sa filiale YouTube, leur r&eacute;clamant 500 millions d'euros pour avoir utilis&eacute; ill&eacute;galement certains de ses programmes. /Photo d'archives/REUTERS/Kimberly White</p>