La révocation des dirigeants d'Alcatel-Lucent facilitée par l'AG

vendredi 30 mai 2008 19h36
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Les actionnaires d'Alcatel-Lucent ont voté une résolution facilitant la révocation du président du groupe Serge Tchuruk et de la directrice générale Patricia Russo, tous deux copieusement hués au cours de la deuxième assemblée générale de l'équipementier télécoms en difficulté.

Mécontents de la chute de l'action, divisée par deux en 2007, et de la suspension du dividende, les actionnaires ont également critiqué les modalités du "parachute doré" de Patricia Russo, en ponctuant l'assemblée générale de près de quatre heures d'appels à la démission des deux principaux dirigeants du groupe.

La 13e résolution, votée à 98,51% des voix, supprime la majorité des deux tiers du conseil d'administration nécessaire à la révocation et la nomination du président ou du directeur général du groupe - une mesure prévue à l'origine pour durer trois ans à l'issue de la fusion concrétisée le 1er décembre 2006. Désormais, la majorité simple des 14 administrateurs du conseil suffira.

Le quorum de l'assemblée générale a été élevé - 54,27% contre 39,36% l'an passé.

La septième résolution, votée à 80,49% des voix, conditionne la partie variable de la rémunération de Patricia Russo à la réalisation d'au moins 90% des objectifs de performance relatifs aux revenus du groupe ou 75% des objectifs de performance relatifs au résultat opérationnel. Elle prend effet au 1er janvier 2009.

Elle fait suite à une résolution très critiquée, votée en assemblée générale en 2007, qui accordait à Patricia Russo en cas de départ sa rémunération fixe et variable pendant deux ans.

Le mandat de Patricia Russo, qui a pris ses fonctions le 30 novembre 2006, court jusqu'en 2010. Sa rémunération fixe est de 1,2 million d'euros pour 2007 - comme pour 2008, selon le rapport annuel du groupe. En ajoutant la partie variable, elle peut atteindre trois millions d'euros par an.

STOCK-OPTIONS À 3,80 EUROS   Suite...

 
<p>Serge Tchuruk et Patricia Russo, respectivement pr&eacute;sident et directrice g&eacute;n&eacute;rale d'Alcatel-Lucent, devraient faire face au feu de questions d'actionnaires exasp&eacute;r&eacute;s par la division par deux de la valeur de l'action en 2007 et la suspension du dividende. /Photo prise le 30 mai 2008/REUTERS/Philippe Wojazer</p>