Sommet TMT: Virgin se lance dans la publicité mobile aux USA

mardi 20 mai 2008 18h53
 

par Sinead Carew et Kenneth Li

NEW YORK (Reuters) - Virgin Mobile USA annonce qu'il utilisera exclusivement le système publicitaire d'AOL pour placer des bannières sur les mobiles utilisés par ses abonnés pour surfer sur internet.

L'accord conclu avec la filiale internet de Time Warner Inc marque l'entrée de Virgin Mobile USA sur le marché de la publicité pour mobile, qui devrait permettre aux opérateurs d'accroître significativement leurs revenus même si le décollage a été laborieux.

Selon Dan Schulman, directeur général de Virgin Mobile USA, offrir de la publicité sur le mobile est une expérience qu'opérateurs et annonceurs doivent aborder avec la plus grande précaution afin de ne pas s'aliéner les utilisateurs si la publicité devenait trop intrusive.

"La publicité sur mobile doit être abordée avec beaucoup de précaution", a déclaré Schulman lors du sommet Technologie, médias et télécoms (TMT) de Reuters, à New York.

"Le téléphone mobile est un produit intime. Nous payons les opérateurs pour avoir ce service et nous ne voulons honnêtement pas être inondé de messages non sollicités", a-t-il dit.

Virgin Mobile USA, détenu en partie par le groupe Virgin

du magnat britannique Richard Branson et l'opérateur américain Sprint Nextel, est un opérateur virtuel (MVNO) qui achète des minutes de communications et utilise le réseau de Sprint pour proposer ses services auprès d'une clientèle jeune de 14 à 34 ans.

En 2006, Virgin avait lancé Sugar Mama, un programme marketing qui permettait à ses utilisateurs de récupérer une partie du coût des appels s'ils acceptaient de regarder des pages publicitaires sur leur ordinateur ou via des SMS sur leur téléphone.

Selon l'opérateur virtuel, environ 700.000 de ses cinq millions d'abonnés ont souscrit à ce système depuis son lancement, ce qui leur permet a permis de gagner plus de 26 millions de minutes de communications gratuites.

Version française Claude Chendjou