Facebook modifie la fonctionnalité Beacon après une pétition

vendredi 30 novembre 2007 17h02
 

par Eric Auchard

SAN FRANCISCO (Reuters) - Confronté à une hausse des mécontentements, le site communautaire Facebook.com a dû retirer une fonctionnalité récente qui informait les amis d'un utilisateur quand celui-ci visitait un site internet affilié.

Dans un communiqué publié jeudi, la société de Palo Alto a déclaré qu'elle opérait plusieurs changements de sa fonctionnalité "Facebook Beacon" ("Signal Facebook") à la suite d'une pétition signée par 50.000 utilisateurs de Facebook.

Ces changements annoncés devraient permettre à l'utilisateur de mieux contrôler les informations personnelles sur son activité sur internet qui sont communiquées à ses contacts.

A l'origine de la contestation, le groupe MoveOn.org, a fait circuler une pétition (here) appelant Facebook à proposer à ses utilisateurs une manière simple de se désengager de Beacon.

Dans le même ordre d'idée, plusieurs groupes d'utilisateurs ont même été créés sur Facebook : "contre l'utilisation de mes données personnelles sur Facebook" ou encore "non à la vente de nos données perso Facebook aux sociétés marketing".

La popularité de Facebook, créé il y a près de quatre ans, a explosé à partir du mois de mai quand il s'est ouvert aux développeurs indépendants qui ont pu créer leurs propres applications pour le site. En un an, le nombre d'utilisateurs a été multiplié par cinq pour atteindre 55 millions de personnes.

Le groupe avait récemment introduit la fonctionnalité Beacon pour permettre au réseau de contacts de l'utilisateur d'être informé de ses habitudes de navigation sur internet. Ses détracteurs reprochaient à Facebook d'être passé d'un site communautaire respectueux de la vie privée à un agenda des activités des utilisateurs sur le web.

La pétition de MoveOn.org, lancée le 20 novembre, comptait 25.000 signataires lundi et 50.000 jeudi. La pétition cite une anecdote, celle de "Matt à New York", qui, selon ses dires, savait déjà ce que sa petite amie lui avait acheté pour Noël après que Facebook Beacon eut publié les sites sur lesquels elle avait acheté en ligne.

Mais cette contestation est loin d'être un rejet de Facebook. "Beaucoup d'entre nous adorent Facebook, cela permet de révolutionner la façon d'être connectés les uns avec les autres. Mais le groupe doit tenir compte sérieusement de notre vie privée", peut-on lire sur le site de la pétition.

En 2006 déjà, des étudiants avaient recueilli plus de 700.000 signatures pour demander l'amélioration des fonctionnalités ayant trait à la vie privée sur Facebook.