Vivendi crée un nouveau poids lourd face à France Télécom

jeudi 20 décembre 2007 14h01
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Vivendi annonce la prise de contrôle de Neuf Cegetel via SFR, donnant naissance à un nouveau poids lourd apte à rivaliser avec l'opérateur historique France Télécom au moment où s'engagent les investissements dans la fibre optique.

Cette opération attendue de longue date intervient après une année riche en acquisitions pour Vivendi dont la stratégie est de se renforcer dans chacun de ses métiers.

SFR, qui détient 40,5% du capital de Neuf Cegetel, prévoit de racheter la participation de 29,5% du groupe Louis Dreyfus au prix de 34,50 euros par action, coupon 2007 attaché. L'opération sera suivie d'une offre publique d'achat à 36,50 euros, coupon 2007 attaché, sur le flottant de Neuf Cegetel, qui représentait 21,5% du capital au 31 décembre.

L'action Vivendi prend 0,68% à 31,31 euros en début d'après-midi. Neuf Cegetel, suspendu depuis mardi matin, perd 3,92% à 35,30 euros, pâtissant de plusieurs abaissements de recommandations. Introduit à 22,08 euros fin octobre 2006, le titre a bondi de près de 64% depuis, inscrivant un record historique de 36,95 euros le 5 décembre. Le groupe affiche désormais une capitalisation de 7,7 milliards d'euros, près du double de celle d'Iliad, qui prend 0,73%.

La totalité de l'opération de rachat devrait coûter à SFR 2,05 milliards d'euros, non comprise une reprise de dette qui s'élevait à un milliard d'euros environ fin juin.

Standard & Poor's mis sous surveillance avec implication négative les notes à long terme BBB et à court terme A-2 de Vivendi.

PROJET D'AUGMENTATION DE CAPITAL

Vivendi, qui détient 56% de SFR, le solde revenant à Vodafone, précise que l'opération sera relutive sur son résultat net ajusté par action à partir de 2009 et dit prévoir une augmentation de capital comprise entre un et deux milliards d'euros pour financer l'opération.   Suite...

 
<p>Le pr&eacute;sident du directoire de Vivendi, Jean-Bernard L&eacute;vy. Le groupe prend le contr&ocirc;le de Neuf Cegetel via SFR, donnant naissance &agrave; un nouveau poids lourd apte &agrave; rivaliser avec l'op&eacute;rateur historique France T&eacute;l&eacute;com au moment o&ugrave; s'engagent les investissements dans la fibre optique. /Photo prise le 29 juillet 2007/REUTERS/Charles Platiau</p>