La censure sur internet en Chine est "inacceptable", dit Reding

vendredi 20 juin 2008 14h54
 

SINGAPOUR (Reuters) - La commissaire européenne aux Télécommunications, Viviane Reding, estime que la censure exercée par les autorités chinoises sur internet est "inacceptable" et que les Jeux olympiques de Pékin seront l'occasion pour le pays de montrer son engagement à laisser l'information circuler librement.

"Les gens doivent pouvoir être libres de recevoir des informations, nous ne pensons pas que bloquer des sites pour des raisons politiques est la bonne façon de faire", a déclaré Reding à Reuters.

"Par exemple, nous disons très clairement aux Chinois que bloquer certains contenus sur internet est absolument inacceptable à nos yeux", a-t-elle dit, en marge du lancement du Centre de l'Union européenne à Singapour.

Selon le Comité de protection des journalistes (Committee to Protect Journalists), la Chine est le pays qui emprisonne le plus de journalistes et d'écrivains. Pékin contrôle le secteur internet pour éliminer les contenus jugés pornographiques ou subversifs.

Néanmoins, le Comité international olympique s'est dit confiant sur le fait que la Chine permettrait une couverture libre des Jeux olympiques.

"Nous verrons pendant les Jeux olympiques, quand le monde aura les yeux rivés sur Pékin, si la Chine saisit cette opportunité pour laisser circuler librement les informations", a déclaré Reding.

Quelque 21.600 journalistes sont accrédités pour les Jeux de Pékin.

Melanie Lee, version française Mathilde Gardin

 
<p>La commissaire europ&eacute;enne aux T&eacute;l&eacute;communications, Viviane Reding, estime que la censure exerc&eacute;e par les autorit&eacute;s chinoises sur internet est "inacceptable". Les Jeux olympiques de P&eacute;kin, a-t-elle dit, seront l'occasion pour le pays de montrer son engagement &agrave; laisser l'information circuler librement. /Photo d'archives/REUTERS/Fran&ccedil;ois Lenoir</p>