1 juillet 2008 / 11:43 / dans 9 ans

Le bouillant Steve Ballmer désormais seul à la tête de Microsoft

<p>A 52 ans, Steve Ballmer, bouillant directeur g&eacute;n&eacute;ral de Microsoft depuis huit ans, prend les r&ecirc;nes du groupe c&eacute;d&eacute;es par son ami et coll&egrave;gue Bill Gates, &agrave; un moment plut&ocirc;t difficile pour le num&eacute;ro un mondial des logiciels. /Photo prise le 23 mai 2008/REUTERS/Denis Sinyakov</p>

par Daisuke Wakabayashi

SEATTLE (Reuters) - A 52 ans, Steve Ballmer, directeur général de Microsoft depuis huit ans, prend les rênes du groupe cédées par son ami et collègue Bill Gates, à un moment plutôt difficile pour le numéro un mondial des logiciels.

La pression exercée sur la direction du premier fabricant mondial de logiciels devrait s‘intensifier après la tentative avortée de rachat de Yahoo, qui a poussé ce dernier dans les bras de Google et l‘accueil mitigé réservé par les consommateurs à Windows Vista, produit-vedette de la firme.

“La pression est là, sans aucun doute”, confirme Alan Davis, analyste chez D.A. Davidson.

Pour la première fois de sa carrière, Steve Ballmer, entré il y a près de trois décennies chez Microsoft, doit désormais porter sur ses seules épaules le poids de l‘avenir de Microsoft après le départ de Bill Gates.

Le fondateur a fait ses adieux vendredi aux salariés de la compagnie qu‘il a fondée pour se consacrer désormais à sa fondation humanitaire.

Ballmer, dont les gesticulations publiques éclipsent une intelligence aiguë et un véritable don pour les chiffres et Gates, plus posé, se sont connus à l‘université de Harvard, où une improbable amitié s‘est nouée entre le second, issu d‘une famille influente de Seattle et le premier, natif de Detroit dont les parents n‘avaient pas suivi d’études universitaires.

Outre leurs origines sociales, les deux jeunes gens, qui partageaient l‘amour des mathématiques, se distinguaient aussi par le caractère. Ballmer, extraverti, participait aux activités de nombreux clubs du campus cependant que Gates consacrait des nuits entières à des séances de programmation ou à jouer au poker.

“EFFRAYANT ET CORIACE”

Après l‘université, Steve Ballmer a travaillé chez Procter & Gamble, où il avait comme collègue de bureau l‘actuel patron de General Electric, Jeffrey Immelt.

Il a passé un an à l’école de commerce de l‘université de Stanford avant que Bill Gates ne le persuade d‘accepter un poste de directeur d‘activité chez Microsoft.

Un mois plus tard, en retard sur ses objectifs, à la tête d‘une équipe d‘ingénieurs surmenés, il a failli démissionner mais Bill Gates l‘a convaincu de rester en lui présentant l‘objectif ambitieux de Microsoft : “mettre un ordinateur sur chaque bureau et dans chaque maison”.

Steve Ballmer, deuxième actionnaire de Microsoft avec une participation de 4,3% estimée aujourd‘hui à plus de 11 milliards de dollars, a fait son chemin dans la hiérarchie de la firme de Redmond, jusqu’à remplacer Bill Gates au poste de directeur général en 2000.

La complémentarité entre son savoir-faire dans les ventes et le marketing d‘une part et la perspicacité de Gates dans le domaine technique d‘autre part a permis à Microsoft de croître jusqu’à devenir le numéro un incontesté du logiciel.

Les cadres de Microsoft évoquent ainsi la capacité de Ballmer à digérer d’énormes quantités de données, tout en s‘attachant à déceler la moindre défaillance de logique ou de raisonnement au niveau commercial.

Michael Silver, analyste du cabinet d’études Gartner, décrit son style de gestion comme “effrayant” mais porte à son crédit sa capacité d’écoute des besoins des consommateurs. Il le qualifie également de “brillant”, “coriace” et parfois “impressionnant”. Ballmer n‘a pas hésité à qualifier le logiciel libre Linux de “cancer”.

“Il a toujours été le faire-valoir de Gates”, déclare Mary Jo Foley, auteur de “Microsoft 2.0 : comment Microsoft compte rester performant dans l‘après-Gates”. Elle explique que Ballmer avait dû prendre le contre-pied du sérieux et méthodique Gates pour trouver sa place.

Version française Myriam Rivet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below