Les dirigeants d'Alcatel-Lucent sur la sellette vendredi

jeudi 29 mai 2008 15h38
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Le président d'Alcatel-Lucent Serge Tchuruk et la directrice générale Patricia Russo se retrouvent sur la sellette ce vendredi face à des actionnaires exaspérés par la division par deux de la valeur de l'action en 2007 et la suspension du dividende.

Parmi les résolutions soumises aux actionnaires, deux retiendront particulièrement leur attention, la septième, qui autorise un "parachute doré" pour Patricia Russo, et la 13e qui permet a révocation des deux dirigeants à la majorité simple du conseil d'administration.

La deuxième assemblée générale de la jeune histoire d'Alcatel-Lucent, formé en décembre 2006, risque donc d'être d'autant plus mouvementée que le groupe, déficitaire, a abaissé il y a un mois des perspectives de chiffre d'affaires annuelles déjà moroses.

Des représentants des principaux syndicats de l'équipementier télécoms (CFDT et CGT), qui avaient transformé en bronca géante l'assemblée générale du 1er juin 2007, ont cependant dit à Reuters qu'ils n'avaient pas l'intention de réitérer leur mobilisation cette année.

L'assemblée générale de l'année dernière avait adopté une résolution décriée par les syndicats et certains petits actionnaires, qui accorde à Patricia Russo en cas de départ sa rémunération fixe et variable pendant deux ans, ainsi que ses différents avantages sociaux, de retraite et en nature.

La septième résolution mise aux votes cette année conditionne l'engagement sur la partie variable à la réalisation d'au moins 90% des objectifs de performance relatifs aux revenus du groupe ou 75% des objectifs de performance relatifs au résultat opérationnel. Elle prend effet au 1er janvier 2009.

"PARACHUTE DORÉ" DE SIX MILLIONS D'EUROS

Le Times a écrit mardi que le "parachute doré" de Patricia Russo pourrait atteindre six millions d'euros, un montant confirmé le même jour à Reuters par une porte-parole du groupe.   Suite...