Lenovo n'a pas l'intention de racheter des usines à Dell

mardi 9 septembre 2008 08h55
 

SINGAPOUR (Reuters) - Le groupe informatique chinois Lenovo Group, quatrième constructeur mondial d'ordinateurs individuels, n'a pas l'intention de racheter des usines à son concurrent américain Dell, déclare son directeur général William Amelio.

Lenovo dispose de capacités suffisantes, a-t-il expliqué à la presse en marge d'une conférence à Singapour.

Dell tente actuellement de céder certains de ses sites de production dans le monde, afin de réduire ses coûts et d'améliorer sa rentabilité, a rapporté la semaine dernière le Wall Street Journal.

Amelio a également averti que le ralentissement de l'économie mondiale pourrait affecter les dépenses de haute technologie des entreprises.

Les bénéfices de Lenovo ont augmenté de 65% au premier trimestre de son exercice fiscal (avril-juin), leur croissance la plus faible depuis un an, en raison du ralentissement aux Etats-Unis et de la dégradation de la demande chinoise après le tremblement de terre dévastateur du Sichuan en mai.

Yvonne Cheong, version française Marc Angrand

 
<p>Selon son directeur g&eacute;n&eacute;ral William Amelio, le groupe informatique chinois Lenovo Group, quatri&egrave;me constructeur mondial d'ordinateurs individuels, n'a pas l'intention de racheter des usines &agrave; son concurrent am&eacute;ricain Dell - qui tente actuellement de c&eacute;der certains de ses sites de production dans le monde. /Photo prise le 22 mai 2008/REUTERS/Victor Fraile</p>