29 août 2008 / 05:54 / il y a 9 ans

MySpace dépasse Yahoo dans la publicité en ligne aux États-Unis

<p>Chris DeWolfe, co-fondateur de Myspace. Selon une nouvelle &eacute;tude, Fox Interactive Medias, la filiale de News Corp regroupant de nombreux sites internet &agrave; commencer par MySpace, a ravi &agrave; Yahoo la premi&egrave;re place sur le march&eacute; am&eacute;ricain de la publicit&eacute; sur internet avec 56,8 milliards de publicit&eacute;s vues en juin contre 53,1 milliards pour Yahoo. /Photo d'archives/REUTERS/Kimberly White</p>

par Yinka Adegoke

SAN FRANCISCO (Reuters) - Fox Interactive Medias, la filiale de News Corp regroupant de nombreux sites internet à commencer par MySpace, a ravi à Yahoo la première place sur le marché américain de la publicité sur internet, montre une nouvelle étude.

Les sites de Fox Interactive, et MySpace en premier chef, ont cumulé 56,8 milliards de publicités vues en juin, dépassant pour la première fois les sites de Yahoo (53,1 milliards de publicités vues, -12% par rapport à mai), selon les audiences publiées par comScore cette semaine.

Si cette statistique indique une croissance rapide de MySpace en termes d‘audience publicitaire, les analystes estiment que le site communautaire a eu du mal à attirer les publicités très rentables, dont Yahoo continue de profiter.

Colin Gillis, analyste chez Canaccord Adams, estime par exemple que le fait que les sites communautaires - dont les coûts pour mille (CPM) pages affichées sont nettement plus faibles que ceux de Yahoo - dominent en termes d‘exposition ne signifie pas forcément qu‘ils draineront des recettes supérieures.

Un responsable de MySpace a expliqué que le site avait réduit l’écart avec ses concurrents comme Yahoo, AOL (groupe Time Warner) et MSN (Microsoft) depuis la refonte de sa page d‘accueil en juin, qui a attiré des sponsors de taille, comme l‘opérateur télécoms Sprint ou la chaîne de restauration Wendy‘s.

MAUVAIS PRÉSAGE POUR YAHOO, AOL ET MSN

“Nos CPM ont nettement progressé”, a souligné Jeff Berman, président de MySpace responsable des ventes et du marketing, en évoquant le pic de croissance enregistré en juin.

D‘après Richard Greenfield, analyste du cabinet Pali Research, cette évolution du site a généré une offre publicitaire plus convaincante pour les grandes marques et a permis à MySpace de toucher de nouveaux annonceurs plus importants, au-delà de ceux s‘intéressant habituellement aux sites communautaires.

Une perspective qui selon lui ne laisse rien présager de bon pour Yahoo, MSN et AOL.

S‘il est trop tôt pour dire si MySpace a définitivement ravi la première place à Yahoo, les chiffres fournis par comScore montrent que la part de Yahoo sur le marché publicitaire est en baisse continue depuis juillet 2007. Le géant internet a cependant émis des doutes sur la méthode utilisée par comScore pour prendre ces mesures.

“Nous pensons qu‘il pourrait y avoir des problèmes avec les mesures qui donnerait une fausse image de Yahoo et nous étudions la méthode utilisée par comScore et travaillons avec eux pour résoudre ces problèmes”, a déclaré le porte-parole de Yahoo, Adam Grossberg, dans un communiqué.

Son homologue de comScore, Andrew Lipsman, a répliqué que le recul enregistré par le géant de l‘internet mois après mois en termes d‘exposition et de pages vues résultait d‘un “déclin organique” indépendant des méthodes de calculs utilisées par le cabinet d‘analyses.

Version française Mathilde Gardin et Myriam Rivet, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below