Suppression de 2.500 postes chez l'opérateur télécom Bell Canada

lundi 28 juillet 2008 18h27
 

TORONTO (Reuters) - Le groupe canadien BCE annonce son intention de supprimer 2.500 emplois dans le management de sa principale compagnie de téléphonie, Bell Canada, afin de réduire ses coûts en prévision de son rachat par LBO, le plus important de l'histoire.

BCE a précisé que les suppressions de postes, dont il attend - avec les autres mesures déjà engagées cette année - environ 300 millions de dollars canadiens (190 millions d'euros) d'économies par an, représentaient 6% de l'effectif total de Bell Canada et 15% des postes d'encadrement.

Le groupe de Montreal doit sortir de la Bourse cette année dans le cadre de son rachat pour 34,8 milliards de dollars canadiens par le Fonds de pension des enseignants de l'Ontario et un groupe de fonds de private equity américains. Ce LBO, qui lestera BCE de plusieurs milliards de dollars de dettes, doit être bouclé d'ici la fin de l'année.

La direction cherche donc à réduire les coûts et à dégager autant de revenus que possible pour rembourser ces créances dans les meilleurs délais.

Rédaction de Toronto, version française Gilles Guillaume

 
<p>Le groupe canadien BCE annonce son intention de supprimer 2.500 emplois dans le management de sa principale compagnie de t&eacute;l&eacute;phonie, Bell Canada, afin de r&eacute;duire ses co&ucirc;ts en pr&eacute;vision de son rachat en LBO par plusieurs fonds d'investissement pour 34,8 milliards de dollars canadiens, soit le plus important LBO de l'histoire. /Photo prise le 20 juin 2008/REUTERS/Shaun Best</p>