La crise financière affecte l'informatique et l'information

mercredi 17 septembre 2008 17h51
 

par Daisuke Wakabayashi et Robert MacMillan

LOS ANGELES/NEW YORK (Reuters) - Le dépôt de bilan de Lehman Brothers et le rachat de Merrill Lynch constituent deux mauvaises nouvelles de taille pour les entreprises de l'informatique et de l'information financière, déjà affectés par la réduction des dépenses chez nombre de leurs clients.

La disparition - sous leur forme actuelle en tout cas - de deux géants de Wall Street, grands consommateurs d'informatique de pointe, est de nature à perturber les principaux acteurs du secteur. Et ce alors même que, depuis le début de l'année, leurs clients réduisent déjà leurs budgets et retardent le passage aux nouvelles versions de logiciels ou la modernisation de leur par informatique.

Selon le cabinet d'études Financial Insights (groupe IDC), que la disparition de Lehman et le rachat de Merrill par Bank of America se traduira par une baisse de 6% des budgets informatiques (matériel et logiciels) et des dépenses dans les services associés.

"Le nombre de clients potentiels continue de rétrécir alors que les institutions elles-mêmes deviennent plus complexes", écrit Financial Insights dans un rapport.

Les géants technologiques américains vont probablement tous perdre des marchés, notamment Cisco pour les réseaux, EMC pour les bases de données, IBM pour les services et Microsoft pour les logiciels.

"Les firmes ont commencé à réduire leurs dépenses informatiques il y a déjà un bon moment, celles-ci sont donc déjà plutôt maigres", ajoute Ellen Carney, analyste chez Forrester Research. "Tout cela était écrit."

LA CRISE FAIT APPARAÎTRE DE NOUVEAUX MARCHÉS

Les entreprises technologiques ne sortiront donc pas indemnes de la crise. Toutefois, la recomposition du paysage financier pourrait leur offrir quelques nouveaux marchés qui permettront peut-être d'en atténuer l'impact.   Suite...

 
<p>Le d&eacute;p&ocirc;t de bilan de Lehman Brothers et le rachat de Merrill Lynch, grands consommateurs d'informatique de pointe, constituent deux mauvaises nouvelles de taille pour les entreprises technologiques et de l'information financi&egrave;re, d&eacute;j&agrave; affect&eacute;s par la r&eacute;duction des d&eacute;penses chez nombre de leurs clients. /Photo prise le 2 septembre 2008/REUTERS/Jo Yong-Hak</p>