Le bénéfice de RIM bondit mais les prévisions déçoivent

jeudi 26 juin 2008 10h17
 

TORONTO (Reuters) - Research In Motion (RIM), le fabricant du BlackBerry, a présenté des prévisions inférieures aux attentes des analystes financiers, sanctionnées par une baisse de 8% de son action dans les transactions hors séance en dépit d'un bénéfice trimestriel plus que doublé.

Le chiffre d'affaires du groupe canadien a atteint 2,24 milliards de dollars (1,43 milliard d'euros) sur le trimestre clos le 31 mai, ce qui marque une progression de 107% par rapport à la période correspondante de l'an dernier.

Le groupe a gagné 2,3 millions d'abonnés, soit environ 100.000 de plus qu'attendu. RIM souligne que 60% des nouveaux abonnés ne sont pas liés à des clients entreprises existants, un avantage alors que le groupe cherche à diversifier ses sources de revenus.

Mais le bénéfice trimestriel, à 482,5 millions de dollars, soit 84 cents par action, contre 223,2 millions (39 cents/action) un an plus tôt, est inférieur au consensus Reuters Knowledge. Et les objectifs fixés pour le trimestre en cours ont déçu les investisseurs.

"La déception est liée aux prévisions et elle explique les ventes sur le titre", a commenté Nick Agostino, de Research Capital.

L'action RIM, qui avait gagné environ 20% depuis début avril, cédait 7,9% dans les transactions hors séance mercredi soir, à 131,10 dollars contre 142,34 en clôture sur le Nasdaq.

Le groupe avait habitué le marché à dépasser nettement et régulièrement le consensus au cours des trimestres précédents grâce à la croissance rapide de ses activités.

Pour le deuxième trimestre de son exercice fiscal, RIM prévoit un chiffre d'affaires de 2,55 à 2,65 milliards de dollars et un bénéfice par action de 84 à 89 cents. Il anticipe environ 2,6 millions de nouveaux clients.

Il compte notamment sur ses nouveaux produits, comme les combinés BlackBerry Bold, Pearl et Curve pour alimenter sa croissance et compenser l'impact du ralentissement de l'économie américaine.

Wojtek Dabrowski, version française Marc Angrand

 
<p>Research In Motion (RIM), le fabricant du BlackBerry, a pr&eacute;sent&eacute; des pr&eacute;visions inf&eacute;rieures aux attentes des analystes financiers, sanctionn&eacute;es par une baisse de 8% de son action dans les transactions hors s&eacute;ance en d&eacute;pit d'un b&eacute;n&eacute;fice trimestriel plus que doubl&eacute; &agrave; 482,5 millions de dollars. /Photo d'archives/REUTERS/Mario Anzuoni</p>