Intel lance son nouveau Centrino dans la discrétion

mardi 15 juillet 2008 20h44
 

par Argin Chang et Doug Young

TAIPEI (Reuters) - Intel a lancé discrètement la nouvelle génération de sa plate-forme Centrino composée d'un microprocesseur et de technologies sans fil dont il espère tirer de nouvelles sources de revenus.

Le lancement de Centrino 2, connue sous le nom de code Montevina, a connu plusieurs mois de retard et se fait de manière beaucoup plus discrète que la première génération sortie en 2003.

La nouvelle plate-forme qui intègre un micro-processeur, un jeu de composants et les technologies sans fil Wi-Fi et WiMax, permet de se connecter à internet pour échanger et recevoir des données à haut débit sur de courtes et de longues distances.

Avec son nouveau processeur, le numéro un mondial du secteur cible essentiellement les ordinateurs portables, tandis que l'industrie du PC se tourne vers les appareils nomades, les produits ultra légers et les réseaux sans fil.

Taïwan est en train d'installer six réseaux WiMax et est également devenu leader mondial de la sous-traitance de la fabrication de PC, les champions locaux du secteur Quanta et Compal Electronics fabriquant déjà pour Hewlett-Packard, Dell et Sony entre autres.

"Les ordinateurs portables seront à l'avenir le principal moteur de industrie (du PC) et les ventes de portables dépassent déjà les ventes d'ordinateurs de bureau dans de nombreux pays", a déclaré Stanley Huang, directeur des ventes et services de produits évolués chez Intel Asia Pacific.

Etaient présents lors de la cérémonie de lancement, HP, premier fabricant mondial de PC, Acer et Lenovo, numéros 3 et 4. Tous prévoient d'intégrer le nouveau processeur dans leurs modèles.

Le cabinet d'études IDC s'attend à ce que le segment des PC portables progresse de 35% cette année avec 145 millions d'unités vendues, tandis que les ordinateurs de bureau connaîtront une croissance moindre, de 2%, à 157 millions.   Suite...

 
<p>Apr&egrave;s plusieurs mois de retard, Intel a lanc&eacute; discr&egrave;tement la nouvelle g&eacute;n&eacute;ration de sa plate-forme Centrino compos&eacute;e d'un microprocesseur et de technologies sans fil dont il esp&egrave;re tirer de nouvelles sources de revenus. /Photo prise le 15 juillet 2008/REUTERS/Nicky Loh</p>