Palm compte avoir écoulé deux millions de Centro d'ici fin 2008

vendredi 13 juin 2008 23h45
 

par Franklin Paul

NEW YORK (Reuters) - Palm s'estime en bonne voie pour atteindre la barre des deux millions de Centro vendus même si la popularité de son combiné multimédia d'entrée de gamme pourrait souffrir de la concurrence du nouvel iPhone d'Apple.

A Wall Street, le titre Palm a bondi de 11% à cette annonce. Le groupe a également fait savoir que le Centro serait commercialisé dès vendredi par un troisième opérateur aux Etats-Unis, Verizon Wireless.

Brodie Keast, vice-président chargé du marketing, a déclaré lors d'une interview accordée à Reuters que l'écran tactile du Centro et son clavier complet étaient très prisés par les consommateurs souhaitant passer à la gamme au-dessus des traditionnels téléphones portables.

Keast s'est dit "persuadé" que les ventes du Centro atteindront deux millions d'ici la fin de l'année. A la fin mars, il s'en était vendu un million, a-t-il déclaré.

Le Centro sera désormais commercialisé aux Etats-Unis par trois opérateurs, Verizon Wireless, Sprint Nextel Corp et AT&T, autour de 99 dollars, ou moins, selon les offres des opérateurs.

L'INTERÊT D'UN CLAVIER

Palm pourrait toutefois avoir à batailler pour focaliser l'attention sur son smartphone, l'annonce de la sortie du nouvel iPhone, prévue pour le mois prochain, ayant fait des étincelles. Apple a cassé le prix de son téléphone-terminal internet, dont le premier tarif est de 199 dollars, ce qui réduit l'écart avec les produits de Palm, a estimé dans une note Lawrence Harris, analyste chez CL King & Associates.

Mais Keast a assuré que le Centro pouvait tirer son épingle du jeu en apparaissant comme une alternative pour des consommateurs découragés par le prix élevé de l'iPhone et l'absence de clavier.   Suite...

 
<p>Palm s'estime en bonne voie pour atteindre la barre des deux millions de Centro vendus m&ecirc;me si la popularit&eacute; de son combin&eacute; multim&eacute;dia d'entr&eacute;e de gamme pourrait souffrir de la concurrence du nouvel iPhone d'Apple. /Photo d'archives/REUTERS/Lucas Jackson</p>