Microsoft proposait 9 milliards de dollars pour 16% de Yahoo

samedi 14 juin 2008 10h30
 

SEATTLE/SAN FRANCISCO (Reuters) - Quand Yahoo a rejeté cette semaine la dernière offre en date de Microsoft, celui-ci lui proposait 9 milliards de dollars (5,9 milliards d'euros) en cash pour une participation dans son capital et un milliard de dollars par an en échange de son activité de recherche sur internet, apprend-on de source familière du mode de pensée de Microsoft.

Selon elle, le géant du logiciel, en guise d'alternative à son OPA sur l'ensemble de Yahoo, a offert au portail internet huit milliards de dollars pour une prise de participation à hauteur de 16% dans son capital - qui valorisait l'action Yahoo 35 dollars - ainsi qu'un milliard de dollars pour le contrôle de son moteur de recherche. Cette deuxième proposition incluait un accord de partage de revenu qui aurait apporté au groupe internet un milliard de dollars de bénéfice opérationnel annuel supplémentaire.

Yahoo a clôturé vendredi à 23,47 dollars (-0,21%).

Microsoft s'était fixé pour objectif d'augmenter les recettes publicitaires associées à l'activité de recherche sur internet de Yahoo au-delà de la performance de l'actuel système Panama du groupe internet, a précisé la source.

Selon une autre source proche du dossier, la proposition de Microsoft rejetée par Yahoo aurait également donné au géant du logiciel un contrat exclusif de dix ans pour la gestion de la publicité associée à l'activité de recherche sur internet du portail.

Le géant du logiciel a renoncé début mai à son offre d'achat sur l'ensemble de Yahoo, apparemment faute d'accord sur le prix. La source a indiqué à ce sujet que l'intérêt de Microsoft pour une acquisition complète s'était amenuisé quand les négociations avaient commencé à traîner en longueur, lui faisant craindre que les autorisations réglementaires ne puissent être obtenues avant la fin du mandat du président américain George Bush.

Yahoo a conclu à la place un partenariat publicitaire avec le géant de la recherche sur internet Google.

Malgré ce rapprochement, précise la source, Microsoft est toujours ouvert à des discussions. Deux sources proches du dossier ont indiqué par ailleurs à Reuters que Microsoft avait lancé vendredi une campagne d'e-mails pour gagner des supporters à son opposition au rapprochement entre Google et Yahoo.

L'abandon des négociations entre Microsoft et Yahoo a suscité des interrogations sur la stratégie du groupe internet et donné naissance à une fronde de certains actionnaires.

Ceux qui poursuivent en justice le conseil d'administration de Yahoo ont de nouveau appelé vendredi à un procès rapide sur ce dossier, au motif que l'accord publicitaire annoncé avec Google viserait à inciter les investisseurs à ne pas suivre les appels à la dissidence lancés par le milliardaire Carl Icahn.

Version française Gilles Guillaume

 
<p>Selon une source proche de la strat&eacute;gie de Microsoft, le groupe de Richmond aurait offert &agrave; Yahoo un milliard de dollars (650 millions d'euros) en cash pour son activit&eacute; de recherche sur internet, une op&eacute;ration qui aurait apport&eacute; au portail un milliard de dollars de b&eacute;n&eacute;fice op&eacute;rationnel annuel suppl&eacute;mentaire. /Photo d'archives/REUTERS/Robert Galbraith</p>