L'AG d'Atos installe un nouveau conseil de surveillance

jeudi 12 juin 2008 20h03
 

par Julien Toyer

PARIS (Reuters) - Le nouveau conseil d'Atos Origin, nommé à l'issue de l'assemblée générale des actionnaires, va s'attacher à réexaminer la stratégie de la société de services informatiques (SSII) et à rétablir le calme après des mois d'hostilités entre la direction et les deux principaux actionnaires, les fonds Pardus et Centaurus.

Les deux fonds exigent depuis plusieurs mois une revue de la stratégie du groupe visant à accélérer son plan de transformation et à créer plus de valeurs pour les actionnaires.

"C'est une grande victoire actionnariale. Il y avait plus de 61% de participants, c'est beaucoup, et toutes les résolutions sont passées", a déclaré à Reuters Benoît d'Angelin, qui représentera Centaurus au conseil, à l'issue de l'AG.

"Le conseil se réunit tout de suite et le comité stratégique se réunira en suivant. On travaillera le plus rapidement possible et le plus en profondeur possible", a-t-il ajouté.

Dans une déclaration aux actionnaires avant le vote, le P-DG de Centaurus, Bernard Oppetit, avait indiqué que ce comité stratégique aurait "un rôle particulièrement important".

Plus tôt, le président du directoire d'Atos, Philippe Germond, avait déclaré que "la priorité du groupe (était) la croissance organique" et, en référence au plan de transformation, que "tout ce qui (pouvait) être accéléré (serait) accéléré".

Comme prévu dans le cadre de l'accord annoncé le 28 mai entre les fonds activistes, qui détiennent plus de 23% du capital, et la direction d'Atos, le nouveau conseil de surveillance sera présidé par Jean-Philippe Thierry, P-DG du groupe d'assurances AGF (Groupe Allianz), dont il doit abandonner la direction générale en septembre.

En vertu de cet accord, Centaurus et Pardus ne peuvent pas procéder au démantèlement d'Atos et leurs deux représentants au conseil doivent démissionner si leur participation au capital descend sous les 5%.   Suite...