Belgacom prêt à dépenser quatre ou cinq milliards d'euros

vendredi 19 septembre 2008 17h09
 

BRUXELLES (Reuters) - Belgacom, premier opérateur télécoms belge, regarde de près les éventuelles opportunités de croissance externe à l'étranger et se dit prêt à dépenser de quatre ou cinq milliards pour ne pas rater une bonne occasion.

"Nous devons éviter de répéter l'erreur qu'a faite Belgacom de ne pas investir après l'éclatement de la bulle internet de 2000", a dit à Reuters Didier Bellens, directeur général de l'entreprise.

Ce dernier, dont le mandat de six ans devrait être renouvelé dans les mois à venir, a été critiqué par le passé pour sa stratégie d'acquisitions jugée conservatrice, faite de petits rajouts au périmètre du groupe et non d'opérations permettant de changer de dimension.

"S'il y a une opportunité d'acquisition valorisée entre quatre et cinq milliards d'euros, nous pourrions nous lancer", a poursuivi Didier Bellens, ajoutant que Belgacom était intéressé par les pays en voie de développement.

Philip Blenkinsop et Antonia van de Velde, version française Benoit Van Overstraeten

 
<p>Didier Bellens, le directeur g&eacute;n&eacute;ral de Belgacom. Le premier op&eacute;rateur t&eacute;l&eacute;coms belge regarde de pr&egrave;s les &eacute;ventuelles opportunit&eacute;s de croissance externe &agrave; l'&eacute;tranger et se dit pr&ecirc;t &agrave; d&eacute;penser de quatre ou cinq milliards d'euros pour ne pas rater une bonne occasion. /Photo prise le 19 septembre 2008/REUTERS/Thierry Roge</p>