Wachovia déclasse le secteur de l'externalisation technologique

vendredi 19 septembre 2008 16h31
 

(Reuters) - Wachovia Capital Markets a abaissé vendredi sa recommandation sur le secteur de l'externalisation technologique offshore, conséquence du chaos que viennent de connaître les grands noms des services financiers.

Ces derniers devraient réduire davantage encore leurs budgets informatiques et leurs dépenses en services de données et d'informations en 2008 et 2009 face aux turbulences que traversent actuellement les marchés des actions et du crédit, prévoit Edward Caso, analyste chez Wachovia.

Les spécialistes de l'outsourcing de ces services, dont le secteur financier est un très gros client, risquent d'en pâtir tout particulièrement, ajoute-t-il.

Les SSII qui travaillent avec l'Europe mais qui publient leurs résultats en dollars souffriront aussi d'un effet de change devenu brutalement défavorable, ajoute la banque américaine.

Caso a abaissé sa recommandation sur Infosys Technologies, numéro deux indien des services informatiques, sur son compatriote Cognizant Technology Solutions et sur l'américain Accenture à "performance en ligne avec le marché" contre "surperformance".

Les SSII indiennes devraient néanmoins profiter par ailleurs de la faiblesse de la roupie indienne face au dollar, notamment Infosys, la numéro trois indienne Wipro et WNS Holdings, spécialiste du back-office détenu majoritairement par le fonds Warburg Pincus.

Wachovia estime en revanche que la visibilité est plus grande pour les SSII travaillant pour les services publics, et la banque a relevé dans leur cas sa recommandation à "surpondérer" contre "pondération en ligne".

L'annonce vendredi aux États-Unis d'un nouveau dispositif pour assainir le secteur financier permet aux valeurs du secteur de l'externalisation de reprendre quelques couleurs, à l'image de l'ensemble des financières. Cognizant, qui a chuté de plus de 20% depuis le début de l'année, regagne 5% dans les premiers échanges à Wall Street.

Aftab Ahmed, version française Gilles Guillaume