Iliad en négociations exclusives pour le rachat d'Alice

lundi 9 juin 2008 09h23
 

PARIS (Reuters) - Iliad, la maison-mère du fournisseur d'accès à internet Free, annonce être entrée en négociations exclusives avec Telecom Italia pour le rachat de sa filiale française Alice.

Le titre Iliad a ouvert en hausse de 1,2% à 63,37 euros à la Bourse de Paris, alors que le CAC 40 s'inscrivait en très légère baisse de 0,01% à 9h10.

Le groupe français indique dans un communiqué que "le prix payé serait fondé sur une valeur d'entreprise maximum de 800 millions d'euros et serait soumis à certaines clauses d'ajustement".

"La valeur d'entreprise reflètera d'une part la base d'abonnés actifs et d'autre part la valeur des déficits fiscaux reportables des activités acquises", est-il précisé.

Iliad ajoute qu'avec cette opération, qui devrait être finalisée avant la fin du troisième trimestre 2008, il "conforterait sa position de premier opérateur alternatif français".

Grâce à cette acquisition, Free, qui comptera désormais plus de 3,9 millions d'abonnés, récupérera la deuxième place du marché français derrière Orange et ses 7,6 millions d'abonnés.

Neuf Cegetel, qui avait ravi cette place à Free suite au rachat de Club Internet l'été dernier, revendiquait 3,3 millions d'abonnés au 31 mars.

Telecom Italia avait annoncé début 2008 sa volonté de se séparer de sa filiale française Alice, déficitaire.

Deux autres candidats étaient sur les rangs pour le rachat d'Alice : Neuf Cegetel, lui-même en cours de rachat par sa maison-mère SFR, et le câblo-opérateur Numericable.

Iliad a publié mi-mai un chiffre d'affaires en hausse de 22,3% au premier trimestre et a confirmé son objectif d'une marge d'Ebitda en 2008 équivalente à celle de 36,6% enregistrée en 2007.

Julien Toyer

 
<p>Maxime Lombardini, directeur g&eacute;n&eacute;ral d'Iliad. La maison-m&egrave;re du fournisseur d'acc&egrave;s &agrave; internet Free est entr&eacute;e en n&eacute;gociations exclusives avec Telecom Italia pour le rachat de sa filiale fran&ccedil;aise Alice. /Photo prise le 12 mars 2008/REUTERS/Charles Platiau</p>