Ericsson voit les marchés émergents doper l'internet haut débit

mercredi 18 juin 2008 11h38
 

SINGAPOUR (Reuters) - L'équipementier télécoms Ericsson estime que le nombre d'abonnés à l'internet mobile haut débit pourrait passer de 250 millions à 2,2 milliards en cinq ans grâce à la croissance exponentielle de la demande sur les marchés émergents.

Torbjorn Possne, vice-président chargé des ventes et du marketing pour la firme suédoise, a déclaré mercredi lors d'une conférence à Singapour que les marchés asiatiques et latino-américains seraient les principaux contributeurs à la croissance.

De son côté, Ulf Ewaldsson, responsable de la division radio de l'équipementier suédois, a cité en exemple le dynamisme de la croissance sur le marché indien, ajoutant qu'"en Inde nous construisons une station-relais toutes les 11 minutes".

Le président d'Ericsson pour l'Asie du Sud-Est, Jan Signell, s'attend quant à lui à ce que le nombre de clients pour le haut débit dans cette région, qui s'élève à 8 millions actuellement, atteigne 40 millions au cours des prochaines années.

Selon Torbjorn Possne, la clientèle mondiale pour l'internet à haut débit fixe, qui s'élève actuellement à 350 millions d'abonnés, pourrait par ailleurs doubler d'ici 2013.

Ericsson, qui représente l'un des principaux acteurs dans les services télécoms avec une part de marché dépassant 10%, espère voir sa croissance progresser cette année, a indiqué Mats Agervi, responsable des ventes chez Ericsson, confirmant de précédentes prévisions.

Il estime que la demande pour les services professionnels pourrait dépasser la croissance enregistrée grâce aux opérateurs télécoms, qui dominent le marché avec des investissements annuels d'environ 150 milliards de dollars.

Singapore Telecommunications a récemment chargé Ericsson de l'extension de son réseau haut débit sans fil et MobileOne a retenu la firme suédoise pour développer des réseaux à micro-ondes et optiques, a rappelé Jan Signell.

Il a également précisé qu'Ericsson était sur les rangs pour le réseau très haut débit que Singapour prévoit de mettre en place. Baptisé "Next-Generation National Broadband Network", il devrait proposer aux internautes un débit d'un gigaoctet par seconde -environ dix fois plus rapide que les vitesses disponibles à l'heure actuelle- lorsqu'il sera totalement achevé d'ici 2015.

Saeed Azhar, version française Myriam Rivet

 
<p>Carl-Henric Svanberg, P-DG d'Ericsson. L'&eacute;quipementier t&eacute;l&eacute;coms su&eacute;dois estime que le nombre d'abonn&eacute;s &agrave; l'internet mobile haut d&eacute;bit pourrait passer de 250 millions &agrave; 2,2 milliards en cinq ans gr&acirc;ce &agrave; la croissance exponentielle de la demande sur les march&eacute;s &eacute;mergents. /Photo prise le 1er f&eacute;vrier 2008/REUTERS/Scanpix/Jessica Gow</p>